À surveiller: Sleep Country, Knight et MTY

Publié le 11/10/2017 à 09:26

À surveiller: Sleep Country, Knight et MTY

Publié le 11/10/2017 à 09:26

Par François Pouliot
Knight Therapeutics (GUD, 8,97$): départ du chef de la direction financière


Mackie Research réitère une recommandation "conserver".


La société annonce le départ de son chef de la direction financière, Jeffrey Kadanoff et son remplacement intérimaire par la présidente Samira Sakhia.


André Uddin estime que le changement devrait avoir peu d'impact sur les opérations de la société. Il juge que madame Sakhia est plus que capable de prendre le relais étant donné ses 14 ans d'expérience à titre de chef de la direction financière de l'ancienne Paladin.


L'analyste note que Knight a des liquidités de 4,63$ par action (5,33$ en tenant compte de l'argent mis de côté pour des investissements avec d'autres fonds). Il estime que la société a besoin d'acquérir plus de produits pharmaceutiques spécialisés pour donner de l'élan à sa croissance, mais que cela pourrait prendre du temps, étant donné la concurrence sur le marché.


La cible est maintenue à 10,75$.



image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

À surveiller: Kinder Morgan, Canadian Tire et MTY

10/04/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Kinder Morgan, Canadian Tire et Groupe MTY?

MTY: un premier trimestre imparfait, mais satisfaisant

Son pipeline d'achats est bien garni, mais MTY doit composer avec de nouveaux rivaux et la hausse salariale en Ontario.

À la une

Financement du terrorisme: Paul Desmarais Jr face à la police

26/04/2018 | lesaffaires.com

La justice s’interroge sur le rôle des actionnaires de Lafarge dans l’enquête sur les activités syriennes.

Rebaptiser la CSeries? Évident mais pas simple

26/04/2018 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Le branding d’Airbus est plus rassurant. Mais changer le nom d'un produit n'est pas mince affaire.

Airbus veut rapidement renommer la CSeries de Bombardier

Lorsqu'il aura pris les commandes de la CSeries plus tard cette année, le géant européen veut la rebaptiser à son nom.