À surveiller: Saputo, Banque Scotia, et Alphabet

Publié le 02/02/2018 à 08:24

À surveiller: Saputo, Banque Scotia, et Alphabet

Publié le 02/02/2018 à 08:24

Par

Que faire avec les titres de Saputo, Banque Scotia et Alphabet? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Saputo (SAP, 41,25$): le transformateur laitier rate la cible et les défis se multiplient


Le marché américain, où Saputo réalise plus de la moitié de son bénéfice d’exploitation, a donné du fil à retordre à la société pour un deuxième trimestre consécutif.


Résultat: le bénéfice de 0,47$ a baissé de 4% et a raté la cible de 0,49$ de la Financière Banque Nationale et le consensus de 0,50$, malgré le coup de pouce de 0,03$ de la baisse d’impôts américaine, au troisième trimestre.


La baisse du prix du fromage en meule est un important facteur dans le recul de 23% du bénéfice d’exploitation américain, qui a notamment obligé la société à dévaluer des stocks.


À l’international, les ventes et le bénéfice d’exploitation ont augmenté de 19% et de 22% respectivement grâce à de meilleurs volumes et prix de vente, en Argentine et en Australie notamment.


«Sans certains éléments temporaires, le bénéfice d’exploitation a légèrement diminué», indique Vishal Shreedhar.


Bien que certains des remous de marché s’avéreront passagers, l’analyste s’attend tout de même à ce que les marges restent sous pression.


Saputo doit aussi composer avec l’impact de l’Accord commercial Trans-Pacifique et la renégociation de l’Aléna qui faciliteront à terme l’entrée de nouveaux concurrents dans ses principaux marchés.


Saputo réitère qu’elle dispose toujours d’une capacité d’acquisitions d’au moins 3 milliards de dollars et laisse entendre que le pipeline d’achat s’accroît étant donné que les autres acteurs du marché souffrent encore plus des maux de l’industrie laitière.


M. Shreedhar estime que l’achat prochain de Murray Goulburn en Australie a le potentiel d’ajouter 0,21$ à ses bénéfices annuels.


Dans l’intervalle, l’analyste reste neutre envers la société et réduit son multiple d’évaluation et son cours cible de 49 à 46$ à cause de la conjoncture volatile du lait et de la compression des évaluations du secteur mondial de la consommation de base.


Banque Scotia (BNS, 80,75$): bien positionnée à l’international, mais l’Aléna reste un nuage à court terme 



image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

ALÉNA : l’échec des pourparlers n’est pas une catastrophe

19/05/2018 | François Normand

ANALYSE - Des études de Desjardins et de BMO permettent de relativiser nos peurs à propos des pourparlers de l'ALÉNA.

Banques: un autre trimestre qui fera taire les pessimistes

BLOGUE.La hausse de 8% des profits n'aura pas l'éclat du 1er trimestre mais le ressac immobilier est pour un autre jour.

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.