À surveiller: Loblaw, Imvescor et CP

Publié le 18/07/2014 à 08:20

À surveiller: Loblaw, Imvescor et CP

Publié le 18/07/2014 à 08:20

Par François Pouliot

Photo: Bloomberg

Que faire avec les titres de Loblaw, Imvescor et CP? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Loblaw (L, 48,96$): remue-ménage à la direction


BMO Marchés des capitaux renouvelle une recommandation «surperformance».


La société annonce plusieurs changements à sa structure de direction. Le président, Vicente Trius, quitte pour des raisons familiales. Il est remplacé par le président exécutif du conseil d'administration, Galen Weston. Domenic Pilla, patron de Shoppers Drug Mart quittera également à la fin de l'année. Richard Dufresne, qui était chef de la direction financière de Weston reste en fonctions, mais devient également chef de la direction financière de Loblaw. D'autres mouvements de personnel sont annoncés.


Peter Sklar voit l'annonce comme légèrement négative. Il souligne que sous la direction de monsieur Trius, les résultats de Loblaw se sont stabilisés et ont dernièrement été meilleurs que ceux des autres épiciers.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT 


L'analyste croit que les investisseurs se demanderont si monsieur Weston pourra être aussi efficace que son prédécesseur sur les opérations quotidiennes. Il note cependant que l'entreprise fait passer Grant Froese de chef de l'administration à chef des opérations. Monsieur Froese compte une bonne expérience dans le secteur de l'alimentation.


La cible est maintenue à 51$.



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

Il y a 44 minutes | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...