À surveiller: Lassonde, Fiera et CAE

Publié le 14/11/2017 à 08:19

À surveiller: Lassonde, Fiera et CAE

Publié le 14/11/2017 à 08:19

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres d’Industries Lassonde, Fiera Capital et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Industries Lassonde (LAS.A, 242$): le producteur de jus se positionne bien et sera bientôt sans dette


Les résultats du troisième trimestre montrent que le producteur des jus Oasis se positionne bien dans une industrie concurrentielle.


Bien que les ouragans et le taux de change lui aient nui, Industries Lassonde a accru son bénéfice d’exploitation de 5% à 45,1M$, note Frederic Tremblay, de Desjardins Marché des capitaux.


Le bénéfice net de 2,87$ par action a aussi surpassé ses prévisions de 2,54$. La chute du coût du concentré d’orange a contribué à la hausse de 11,4 à 12,2% de la marge d’exploitation.


«Lassonde continue à gagner des parts de marché dans les jus de marque maison au moment où certains épiciers leur accordent plus de place sur leurs tablettes au détriment des grandes marques nationales», écrit l’analyste.


M. Tremblay apprécie la double stratégie de Lassonde, qui innove avec des produits-santé différenciés avec ses propres marques nationales tout en rassasiant l’appétit des détaillants pour les marques maison.


La société s’adapte bien aussi aux fluctuations de ses coûts d’approvisionnement.


Bien que le producteur américain de jus Cliffstar lui ait échappé en août, Lassonde est toujours à l’affût d’acquisitions.


M. Tremblay évalue que la société de Rougemont pourrait porter son ratio d’endettement jusqu’à trois fois son bénéfice d’exploitation pour réaliser un achat qui gonflerait de 29 à 46% son bénéfice d’exploitation.


«Sans acquisition, ses flux de trésorerie libres de 100M$ par année éliminerait toutes ses dettes d’ici la fin de 2019», précise l’analyse.


Malgré l’évaluation de 22,6 fois le bénéfice de 2017, M. Tremblay réitère sa recommandation d’achat et son cours cible d’un an de 275$ en raison tenu des perspectives solides de croissance interne et par acquisition.


Fiera Capital (FSZ, 13,52$): une acquisition imminente fait oublier les résultats mitigés



image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Bourse: Toronto résiste, Wall Street rougit

Mis à jour à 12:15 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de Toronto progressait mardi, en fin de matinée, aidée par ses secteurs de la finance et des ...

Bourse: Wall Street inquiétée par les taux

Mis à jour le 23/04/2018 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, lundi, soutenue par ses secteurs de l'énergie et de ...

À la une

Création d'un pôle montréalais de la créativité numérique

C2 Montréal, le Hub créatif Lune Rouge et Hub Montréal s'associent pour lancer un Pôle de la créativité numérique.

Ces fonds sont des dinosaures, mieux vaut s'en tenir loin!

BLOGUE. Les fonds distincts des assureurs font payer cher pour des garanties qui ne valent pas grand-chose.

Techniques de guérilla pour l'intrapreneur en vous

BLOGUE INVITÉ. Dans ce premier billet, voici des techniques essentielles pour créer de l'impact dans votre organisation.