À surveiller: Lassonde, Fiera et CAE

Publié le 14/11/2017 à 08:19

À surveiller: Lassonde, Fiera et CAE

Publié le 14/11/2017 à 08:19

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres d’Industries Lassonde, Fiera Capital et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Industries Lassonde (LAS.A, 242$): le producteur de jus se positionne bien et sera bientôt sans dette


Les résultats du troisième trimestre montrent que le producteur des jus Oasis se positionne bien dans une industrie concurrentielle.


Bien que les ouragans et le taux de change lui aient nui, Industries Lassonde a accru son bénéfice d’exploitation de 5% à 45,1M$, note Frederic Tremblay, de Desjardins Marché des capitaux.


Le bénéfice net de 2,87$ par action a aussi surpassé ses prévisions de 2,54$. La chute du coût du concentré d’orange a contribué à la hausse de 11,4 à 12,2% de la marge d’exploitation.


«Lassonde continue à gagner des parts de marché dans les jus de marque maison au moment où certains épiciers leur accordent plus de place sur leurs tablettes au détriment des grandes marques nationales», écrit l’analyste.


M. Tremblay apprécie la double stratégie de Lassonde, qui innove avec des produits-santé différenciés avec ses propres marques nationales tout en rassasiant l’appétit des détaillants pour les marques maison.


La société s’adapte bien aussi aux fluctuations de ses coûts d’approvisionnement.


Bien que le producteur américain de jus Cliffstar lui ait échappé en août, Lassonde est toujours à l’affût d’acquisitions.


M. Tremblay évalue que la société de Rougemont pourrait porter son ratio d’endettement jusqu’à trois fois son bénéfice d’exploitation pour réaliser un achat qui gonflerait de 29 à 46% son bénéfice d’exploitation.


«Sans acquisition, ses flux de trésorerie libres de 100M$ par année éliminerait toutes ses dettes d’ici la fin de 2019», précise l’analyse.


Malgré l’évaluation de 22,6 fois le bénéfice de 2017, M. Tremblay réitère sa recommandation d’achat et son cours cible d’un an de 275$ en raison tenu des perspectives solides de croissance interne et par acquisition.


Fiera Capital (FSZ, 13,52$): une acquisition imminente fait oublier les résultats mitigés



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Uber vise la plus grosse entrée en Bourse du secteur de la tech

16/10/2018 | AFP

Cette opération très attendue pourrait même se faire au premier semestre de l’année prochaine.

Les pros sont encore plus prudents

Découvrez comment les gestionnaires avaient échafaudé leur portefeuille à l'arrivée de l'automne.

À la une

Protection des données personnelles: comment éviter les dérives?

Édition du 25 Août 2018 | Richard Cloutier

L’évolution technologique et l’émergence de nouveaux acteurs dans le secteur financier obligent les législateurs...

Éliminer la moitié des autos?

16/10/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Une solution qui nous rendrait plus riches, mais a-t-elle la moindre chance de s'appliquer?

Pourquoi j’ai choisi d’être un «entrepren-art»!

16/10/2018 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Architecture, musique, design… j’adore ce qui me donne des frissons au moindre contact sensoriel.