À surveiller: Jean Coutu, TFI et Exfo

Publié le 13/10/2017 à 08:02

À surveiller: Jean Coutu, TFI et Exfo

Publié le 13/10/2017 à 08:02

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Jean Coutu, TFI et Exfo? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Jean Coutu (PJC.A, 24,66$): un 2e trimestre positif est de bon augure pour Metro


Les résultats du deuxième trimestre du pharmacien sont une bonne nouvelle pour son futur propriétaire Metro, croit Keith Howlett de Desjardins Marchés des capitaux.


La hausse de 4% des ventes des magasins comparables, l’amélioration séquentielle du bénéfice du fabricant de medicaments génériques Pro Doc et le bond de 24% du bénéfice d’exploitation des activités de franchisage sont meilleurs que prévu.


L’analyste hausse ses prévisions de benefices de 1,04 à 1,08$ pour 2018 et de 1,16 à 1,18$ pour 2019.


À son avis, la hausse de 21% du bénéfice d’exploitation de Pro Doc entre les premier et deuxième trimestres, indique que le pire est passé pour le fabricant de génériques, même si la plus récente entente entre le gouvermement du Québec et l’industrie impose de nouvelles contraintes et risque d’encore faire reculer le prix de certains médicaments.


Pro Doc devrait en effet verser des frais annuel au gouvernement du Québec afin de faire partie de ses fournisseurs. «C’est de cette façon que le gouvernement captera des économies de 1,5 milliard sur 5 ans», precise M. Howlett.


Le nouveau projet de loi 148 prévoit aussi limiter à 50% les achats en médicaments génériques chez un même fournisseur, afin d’assurer la concurrence.


Cette nouvelle contrainte imposée aux pharmaciens ne devrait pas trop nuire à Pro Doc qui fournit surtout les génériques les plus récents à grands volumes, croit l’analyste.


Le bénéfice d’exploitation de Pro Doc a chuté de 58% au deuxième trimetre, mais sa marge d’exploitation s’est améliorée de 12,4 à 13,7%, par rapport au premier trimestre. «On ne reverra plus les marges de 45%, mais son profil de rentabilité semble d’être stabilisé», écrit M. Howlett.


Autre bonne nouvelle pour Metro: la transition au nouveau centre de distribution automatisé de Varennes progresse bien et ne cause pas de perturbation d’approvisionnement des magasins. Les coûts de cette transition, d’un million de dollars au deuxième trimestre, disparaîtront bientôt.


Son cours cible de 25,25$ représente 0,15 action de Metro plus 18,37$ comptant et accorde une valeur de 45$ à Metro d’ici 6 à 9 mois.


TFI International (TFII, 31,35$): l’ex-TransForce bien placée pour profiter de la reprise de camionnage



image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

À la une

Stornoway réglera ses problèmes de bris de diamants en 2018

22/02/2018 | François Normand

«C’est notre tâche de l’amener à un niveau acceptable, et c’est l’année pour le faire», dit Matt Manson.

Gildan rationalise pour financer son virage en ligne

Frappé par la crise des détaillants, le roi des t-shirts regroupe deux divisions pour fouetter sa performance.

Classement minier: le Québec remonte au deuxième rang canadien

22/02/2018 | Pierre Théroux

Le Québec reprend ainsi la place que lui avait ravie l’année précédente le Manitoba.