À surveiller: Facebook, Facebook, Facebook

Publié le 26/07/2018 à 09:18

À surveiller: Facebook, Facebook, Facebook

Publié le 26/07/2018 à 09:18

Par François Pouliot

Au lendemain de commentaires moins enthousiastes que ce que le marché attendait, le titre de Facebook est sous pression. Que faire? Voici quelques commentaires qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle exprimée par les analystes.


Facebook (FB, 217,50$ US; 173$ US après séance): RBC recommande de rester ami avec le titre


RBC Marchés des capitaux renouvelle une recommandation "surperformance".


Mark Mahaney indique que les résultats du deuxième trimestre sont décevants. À 13,23 G$ US en excluant les variations de change, les revenus ont progressé de 38%, mais sous l'attente qui était à 13,33 G$ US. La direction a aussi livré un aperçu de résultats légers pour la deuxième moitié d'année (en raison des variations de change, de la promotion accentuée de "stories" et de la réglementation sur la vie privée). Elle a de même annoncé des marges décevantes pour les 2 ou 3 prochaines années (en raison principalement de dépenses en sécurités et d'investissements dans la croissance).


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


L'analyste estime que les investisseurs devraient demeurer amis avec le titre de Facebook. Il souligne que l'entreprise détient toujours deux des plus importants actifs médias dans le monde (Facebook et Instragram) et les deux plus importantes messageries au monde (Messenger et WhatsApp); ses vérifications et les commentaires de la direction ne signalent aucune baisse significative de l'attractivité des plateformes auprès des annonceurs; la monétisation de Facebook et Instagram a toujours un potentiel significatif et Messenger et WhatsApp ne sont toujours pas monétisées; les investissements de Facebook augmentent la sécurité de la plateforme et créent de futures avenues de revenus (comme la réalité virtuelle); même sous pression, l'entreprise produit toujours une forte croissance des revenus et du bénéfice (30% et plus pour les revenus et 25% et plus pour le BAIIA).


M. Mahaney ramène de 7,81$ à 7,09$ US son anticipation de bénéfice 2018, celle 2019 passe de 10,19$ à 9,32$ US et celle 2020 tombe de 12,92$ à 11,93$ US.


Il estime qu'à 17 fois l'anticipation de bénéfice (excluant l'encaisse) le titre est à un niveau attrayant, qui constitue à son avis l'un des meilleurs points d'entrée que l'on puisse obtenir.


La cible est ramenée de 250$ US à 225$ US.



image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

É-U: Facebook pourrait payer une amende d'environ 2 milliards $US

15/02/2019 | AFP

Facebook négocie une amende pour avoir enfreint ses engagements en matière de protection des données.

Facebook veut mieux courir après les jeunes

08/02/2019 | AFP

«L'équipe jeunesse» se concentrera sur des produits plus prometteurs auprès des jeunes.

À la une

Les prêts automobiles ne sont pas les prochains «subprimes»

Mis à jour il y a 55 minutes | Dominique Beauchamp

La hausse des prêts automobiles défaillants inquiète, mais il ne faut pas y voir la prochaine crise.

Février 2003: une entrevue avec Gérard Filion, «l'homme du siècle»

#90ansenaffaires | Le 17 février 2003, notre journaliste François Normand publiait une rare entrevue avec lui.

Saputo: les actionnaires se prononceront sur la rémunération de la haute direction

Ce changement d’orientation concerne le vote consultatif, une mesure non contraignante.