À surveiller: Disney, Theratechnologies et Enghouse

Publié le 03/01/2018 à 08:58

À surveiller: Disney, Theratechnologies et Enghouse

Publié le 03/01/2018 à 08:58

Par Dominique Beauchamp

Star Wars, épisode VIII: Les Derniers Jedi a récolté des recettes de 953,4 millions de dollars américains depuis le 15 décembre pour Disney.

Que faire avec les titres de Disney, Theratechnologies et Enghouse? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.


Walt Disney (DIS, 107,51$US): cours cible relevé pour l’un des titres préférés de RBC


Steven Cahall, de RBC Marchés des capitaux, profite de la nouvelle année qui s’amorce pour rappeler pourquoi Disney est l’un de ses titres préférés et pourquoi l’entreprise mérite une évaluation supérieure à celle du marché.


Son nouveau cours cible de 135$US (par rapport à 125$US) offre un gain potentiel de 25% d’ici 12 à 18 mois.


Dans un univers numérique en profonde mutation, Disney est l’un des choix les plus «défensifs» de l’industrie des médias en raison de la haute qualité de son contenu et de sa gestion.


Ses studios de cinémas et ses parcs d’attraction diversifient aussi ses sources de revenus tout en procurant de bons flux de trésorerie.


L’achat de Fox diversifiera davantage ses revenus. Après cet achat majeur, la chaîne de sports ESPN en déclin ne lui fournira que 20% de ses revenus, précise l’analyste. La perte d’abonnés au câble lui semble «gérable».


«Le cinéma et les parcs lu procureront des années de flux de trésorerie réguliers et de croissance, ce qui fait de Disney une société très résiliente au risque que font planer les bouleversements technologiques sur l’écosystème des médias», fait valoir M. Cahall.


L’achat des actifs de Fox devrait ajouter 15% aux bénéfices si l’on tient compte du réinvestissement des synergies prévues de 2G$US dans la distribution directe de contenus aux internautes et dans le service Hulu, le rachat d’actions annoncé de 10G$US et l’impact favorable de la réforme des impôts.


Son cours cible de 135$US repose sur un multiple de 12,9 fois le bénéfice d’exploitation de 18,3G$US projeté en 2018.


M. Cahall compare la transformation de Disney à celle qu’ont connu MacDonald et Wal-Mart. «Ces deux méga-entreprises ont été réévaluées et se négocient à des multiples respectifs de 21 et 25 fois leurs bénéfices malgré une concurrence impitoyable».


Theratechnologies (TH, 7,18$): le potentiel des ventes sur le point de décupler 



image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

Tarifs douaniers : l'inquiétude persiste pour l'aluminium

Édition du 20 Octobre 2018 | Pierre Théroux

L'aluminium exporté aux É-U dessert surtout les secteurs de l'automobile, de l'aéronautique et de la construction.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

09:00 | LesAffaires.com et AFP

«Enlevez les guerres commerciales de la table et cela réduira considérablement le risque de récession», dit un analyste.

Titres en action: Michelin, Honeywell, Procter and Gamble

Il y a 50 minutes | lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises: