À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

À surveiller: Bombardier, Banque Royale et Roots

Publié le 14/06/2018 à 08:05

Par Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque Royale et Roots? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée. 


Bombardier (BBD.B, 4,91$): un troisième analyste passe à 6$


C’est au tour de Cameron Doersken, de la Financière Banque Nationale, de relever son cours-cible de 4,75$ à 6$. Il est le troisième analyste à fixer un objectif de 6$ depuis le 8 juin, en raison des meilleures perspectives que prévues pour les avions d’affaires.


L’analyste est revenu enchanté d’une visite des installations de Bombardier organisée pour ses clients où il a appris que le nombre de jets d’affaires usagés à vendre n’a pas été aussi faible depuis la crise de 2008, ce qui est de bon augure pour les ventes d’appareils neufs.


L’analyste rappelle aussi que les premières livraisons des appareils Global 7500 commenceront à la fin de 2018. En 2020, 40 de ces appareils seront livrés.


Plus important encore pour cette division est le lancement en 2019 des nouveaux Global 5500 et Global 6500 dont la performance technique rivalise les nouveaux G500 et G600 de son rival Gulfstream.


Ces perspectives améliorent les chances que cette division atteigne les marges visées de 8 à 10%, d’ici 2020.


M. Doersken croit même possible que cette division dépasse la marque de 10%, à mesure que le marché migrera vers les modèles plus haut de gamme.


«Nos perspectives favorables pour la société s’appuient aussi sur l’amélioration prévue des marges dans toutes les divisions, le retour de flux de trésorerie libres récurrents à partir de 2019 et la confiance accrue dans la capacité d’atteindre les objectifs fixés en 2020», écrit-il.


Pour couronner le tout, l’analyste espère qu’au salon aéronautique de Farnborough, à la mi-juillet, Bombardier et Airbus annonceront d’autres commandes pour le C Series.


Banque Royale (RY, 100,06$): un vaste chantier numérique pour rester numéro un



image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

10 choses à savoir lundi

28/05/2018 | Alain McKenna

Montréal n'a pas la meilleure qualité de vie, ces banques canadiennes financent la pollution, une pièce très populaire!

À surveiller: Banque TD, Banque Royale et Héroux-Devtek

25/05/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Banque TD, Banque Royale et Héroux-Devtek?

À la une

Un simulateur pour ne pas se faire endormir par les politiciens

Il y a 46 minutes | Dany Provost

BLOGUE. Avec la campagne électorale qui s'en vient, voici un bel outil pour ne pas «se faire remplir».

Comment vous désintoxiquer du cellulaire au travail?

Il y a 50 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Cinq stars de la Silicon Valley dévoilent ici leurs astuces personnelles pour y parvenir...

Le rouge s'impose sur les Bourses de Toronto et New York

21/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

L'activité industrielle américaine et son secteur de l'automobile commencent à pâtir des sanctions de la Chine.