À surveiller : Aimia, Couche-Tard et Québecor

Publié le 22/08/2018 à 08:22

À surveiller : Aimia, Couche-Tard et Québecor

Publié le 22/08/2018 à 08:22

Par Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Aimia, de Couche-Tard et de Québecor? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.


Aimia (AIM., 3,84$) : un nouveau plan à définir


Les investisseurs devront patienter avant de savoir à quoi ressemblera la vie après Aéroplan. Le plan de match n’est pas encore connu, mais Neil Linsdell, d’Industrielle Alliance, juge que les conditions de la transaction lui permettent de garder cible et recommandation intactes, pour l’instant.


Aimia a conclu une entente provisoire avec un groupe d’acquéreur formé d’Air Canada, de la Banque TD, de la CIBC et de Visa touchant la vente du programme Aéroplan pour un montant de 450 M$ en liquidités. Le passif que constituent les points accumulés du programme de fidélisation (une valeur de 1,9 G$) est transféré aux acquéreurs. L’entente reçoit l’appui du conseil d’administration et du plus important actionnaire. Une entente finale doit être trouvée cet automne. Celle-ci devra, par la suite, être soumise aux votes des actionnaires.  


 La transaction laissera l’entreprise montréalaise avec les investissements restants, notamment une part de 49% dans PLM, 3 millions d’action de Cardlytics et d’autres plus petits investissements.


Même si la transaction altérait grandement le visage d’Aimia, M. Linsdell ne touche ni à sa recommandation ni à sa cible, car il avait déjà alloué une valeur de 450 M$ à Aéroplan.


L’analyste veut attendre de connaître les détails de la transaction avant de réviser sa recommandation. Les points principaux à considérer seront : la manière dont la transaction sera imposée, la façon dont Aimia restructurera son bilan, le nouveau plan d’affaires et ce qui adviendra des 625 employés restants d’Aimia.


Sa cible demeure à 5$. Elle est déterminée en additionnant la valeur de tous les actifs de la société. L’analyste maintient sa recommandation « achat spéculatif ».


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

À la une

Goodfood, Desjardins fait grimper le titre de 4%

Goodfood devient un partenaire de choix pour les épiciers et pourrait même devenir une cible d'acquisition.

Le faux débat de l'immigration

Il y a 22 minutes | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis fils d’immigrant. Mon père, bourguignon d’origine, est arrivé ...

La métamorphose de Gaz Métro signée Sophie Brochu

11:28 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Énergir adopte une gestion axée sur les clients et les employés.