Immobilier: y a-t-il encore des aubaines sur le marché?

Publié le 09/05/2014 à 13:56

Immobilier: y a-t-il encore des aubaines sur le marché?

Publié le 09/05/2014 à 13:56

Plusieurs investisseurs se fient à ce que les médias diffusent comme informations et véhiculent comme message à l’effet que le prix des immeubles est trop élevé, que les immeubles sont inabordables et que les rendements ne sont plus au rendez-vous. Souvent, ces investisseurs se laissent convaincre, à tort, qu’il n’y a pas d’aubaines sur le marché et attendent que ce dernier baisse ou s’effondre espérant qu’ils puissent enfin dénicher la perle rare. Grave erreur.


À la recherche de vendeurs motivés


N’attendez pas que le marché baisse drastiquement car vous pourriez devoir patienter encore plusieurs années, selon moi. Si ce n’est pas déjà fait, mettez-vous immédiatement en mode prospection. Rappelez-vous que vous devez être à la recherche de vendeurs motivés qui accepteront de vendre sous la valeur marchande, vous permettant ainsi de réaliser votre profit à l’achat. Vous conviendrez toutefois avec moi que vous êtes alors à la recherche de situations exceptionnelles, et qui parfois sont difficilement identifiables. Mais ne vous découragez pas.


Il y a plusieurs raisons de vendre à rabais


Voici une liste non exhaustive de situations pouvant laisser croire à une motivation du vendeur :


 - Difficultés financières. Possibilité éventuelle de délaissement volontaire ou forcé, de la propriété.


- Problème de santé qui accable le vendeur. Sera-t-il toujours en mesure de s’occuper de la propriété ?


- Divorce. Auront-ils hâte de passer à autre chose ?


- Réduction drastique et soudaine des revenus du vendeur causés par une perte d’emploi.


- La retraite qui arrive à grands pas. Voudra-t-il liquider ses biens ?


- Besoin rapidement de liquidités pour un autre projet d’investissement beaucoup plus rentable.


- « Écoeurentite » aiguë de l’immobilier.


- Héritage et désir d’encaisser de l’argent rapidement.


- Déménagement dans un autre pays dû à un transfert d’emploi.


Cette liste, qui pourrait être beaucoup plus élaborée, représente quelques situations potentielles pouvant mener à l’achat de l’aubaine tant recherchée.


Mais entre vous et moi, croyez-vous sincèrement que ces situations fluctuent selon le marché ? Y a-t-il plus de divorces, de décès, de retraités ou de gens malades parce ce que le prix des immeubles est actuellement élevé ? Aucunement ! 


Gardez à l’esprit qu’il y a toujours eu et qu’il y aura toujours des gens enclins à vendre sous la valeur marchande. Ce sont eux que vous devez rechercher. Voilà pourquoi je vous mentionnais dans un article précédent que vous devez devenir un colombo de l’immobilier et qu’il vous faut, entre autres, développer de la persévérance, car l’immobilier c’est simple, mais pas facile ! 


Êtes-vous suffisamment constant dans vos recherches, vos visites des lieux, vos offres d’achat et leurs suivis ? À vous de juger. 


L'importance de la formation


L’immobilier étant un domaine spécialisé et parce que plusieurs milliers de dollars sont en jeu à chaque transaction, il est primordial et essentiel d’être le plus connaissant possible avant d’y investir temps, argent, énergie et émotions.


Achèteriez-vous une entreprise sans un minimum de connaissances dans le domaine ? Si oui, il y a de fortes probabilités que vous la paieriez trop cher. Alors pourquoi le feriez-vous avec l’immobilier ? Je ne le répèterez jamais assez souvent. Formez-vous avant de vous y investir.


Sur ce sage conseil, je vous invite à lire mes articles précédents et à les partager sur vos réseaux sociaux.


Votre coach, Yvan


Suivez-moi sur Facebook.


 

À propos de ce blogue

Yvan Cournoyer est investisseur immobilier depuis 15 ans. Impliqué depuis 2001 au sein du Club d’investisseurs immobiliers du Québec qui compte plus de 16 000 membres, il occupe maintenant le poste de vice-président-directeur général. Ingénieur en bâtiment de formation, il est également conférencier, courtier immobilier, auteur du best-seller « Les flips », formateur ainsi que mentor durant les séances de coaching offertes par le Club, une organisation vouée exclusivement à la formation et au réseautage immobilier ayant contribué à former plus de 12 000 investisseurs immobiliers jusqu'à présent. www.clubimmobilier.ca

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.