Immobilier: n'achetez pas sans passer un test de thermographie

Publié le 26/06/2015 à 09:10, mis à jour le 29/06/2015 à 12:47

Immobilier: n'achetez pas sans passer un test de thermographie

Publié le 26/06/2015 à 09:10, mis à jour le 29/06/2015 à 12:47

Photo: Shutterstock

L’investisseur immobilier actif se doit de faire une multitude de vérifications avant de procéder à l’achat d’une propriété. Il est entre autres impératif de s’assurer d'obtenir la rentabilité désirée, de réduire les risques, de calculer son profit à l’achat, que l’immeuble présente un bon potentiel, bref, tout mettre en oeuvre pour réaliser une transaction payante. 


Pour y parvenir, l'investisseur devra entre autres procéder à l'analyse de documents tels que les baux, réaliser des vérifications auprès de la municipalité relativement aux avis de non-conformité pouvant avoir été émis, aux règlements de zonage, au type de clientèle actuelle et future, et, bien sûr, vérifier l’état physique de l’immeuble grâce à une inspection en bâtiment par des experts de son choix.


L'inspection constitue un des facteurs clés lors d’une projection d’analyse financière dans le temps.


En ce sens, choisir un inspecteur en bâtiment qui utilise la technologie de la thermographie lors de l'inspection est à considérer. L’imagerie thermique, la caméra infrarouge, vous connaissez?


Le principe


Il s’agit essentiellement d’une technologie qui repose sur le rayonnement de la chaleur à la surface des matériaux. Qui n’a jamais vu dans un film un homme de couleur rouge courir dans les bois la nuit? Derrière cette image classique se cache l’imagerie thermique. Le principe est fort simple. Plus la température d’un matériau est élevée, plus l’image à la caméra tendra vers le rouge. Plus la température du matériau est basse, plus l’image tendra vers le bleu.


À la rescousse dans plusieurs domaines


La technologie de l’imagerie thermique ne s’avère pas qu’utile à l’investisseur immobilier. Elle est utilisée depuis plusieurs décennies dans une multitude de domaines et d’applications. En voici quelques-uns:


- En production industrielle, afin de déceler les pièces qui s'usent de façon prématurée. Cela aide ainsi à prévenir les bris-surprises et conséquemment, les arrêts des chaines de production et les lourdes pertes.


- Suite à un feu de forêt, afin de déceler les souches qui pourraient rallumer les incendies.


- Par les policiers, pour localiser les plantations de marijuana dans les champs.


- En médecine, afin de déceler des tensions musculaires.


- Lors d’incendies, pour localiser les personnes au travers la fumée.


- Même par certains serpents, pour repérer leurs proies la nuit!


Les utilités pour l’investisseur immobilier


Mais comment cette merveille peut bien être utile à l’investisseur immobilier actif? Voici quelques applications possibles:


- Déceler le manque d’isolation causant des pertes de chaleur par le toit et les murs.


- Déceler les surchauffes dans un panneau électrique.


- Déceler les fuites d’eau et les fuites d’air.


- Déceler l’humidité excessive dans les murs et les faux planchers.


- Déceler les infiltrations d’eau par la toiture, les fondations et les pourtours de fenêtres.


- Déceler les ponts thermiques par conductivité des matériaux.


Comme vous pouvez le constater, les bienfaits potentiels sont nombreux.


L’inspecteur qualifié


Puisque l’inspection en bâtiment n’est pas régie au Québec, il est d’une importance capitale de faire appel à des inspecteurs qualifiés, qui idéalement, font partie d’un ordre professionnel tel que l’Ordre des ingénieurs du Québec, l’Ordre des architectes du Québec ou encore l’Ordre des technologues professionnels du Québec. Assurez-vous d’obtenir quelques références avant de finaliser votre choix. Ne prenez pas le premier venu.


En ce qui a trait à la thermographie, optez pour un inspecteur qui est en mesure de bien calibrer les appareils. Une caméra dont l’émissivité des matériaux n’a pas été réglée adéquatement donnera de mauvais résultats. Parlant de résultats, votre inspecteur est-il en mesure de bien les interpréter et de bien vous transmettre l’information dans un langage simple et compréhensible? Encore une fois, obtenez de bonnes références.


Travaux publics et services gouvernementaux Canada recommandent de faire appel à des opérateurs certifiés selon le processus de l'ASNT (American Standards for Non Destructive Testing). Visitez leur site Web pour plus de détails.


Aucun achat sans thermographie


En ce qui me concerne, je n’effectue jamais d’achat sans une inspection en bâtiment et sans analyse de thermographie infrarouge. Il en coûte une centaine de dollars supplémentaires pour avoir accès à cette technologie. S’en priver est tenter de faire des économies de bouts de chandelle. N'oubliez pas que vous êtes sur le point d’acquérir un immeuble de plusieurs centaines de milliers de dollars. Ajoutez-y alors une centaine de dollars afin de réduire les risques de votre investissement. Vous pourriez ainsi éviter bien des ennuis.


Un investisseur averti en vaut deux!


Sur ce sage conseil, je vous invite à lire mes articles précédents et à les partager sur vos réseaux sociaux.


Votre coach, Yvan


Suivez-moi sur :


Facebook


LinkedIn


Twitter


Google+


À propos de ce blogue



Yvan Cournoyer est investisseur immobilier depuis 15 ans. Impliqué depuis 2001 au sein du Club d’investisseurs Immobiliers du Québec qui compte plus de 18 000 membres, il occupe maintenant le poste de vice-président-directeur général. Il est également conférencier, courtier immobilier, auteur du best-seller « Les flips », formateur ainsi que mentor durant les séances de coaching sur 10 mois offertes par le Club, une organisation vouée exclusivement à la formation et au réseautage immobilier ayant contribué à former plus de 12 000 investisseurs immobiliers jusqu'à présent. www.clubimmobilier.ca


 

À propos de ce blogue

Yvan Cournoyer est investisseur immobilier depuis 15 ans. Impliqué depuis 2001 au sein du Club d’investisseurs immobiliers du Québec qui compte plus de 16 000 membres, il occupe maintenant le poste de vice-président-directeur général. Ingénieur en bâtiment de formation, il est également conférencier, courtier immobilier, auteur du best-seller « Les flips », formateur ainsi que mentor durant les séances de coaching offertes par le Club, une organisation vouée exclusivement à la formation et au réseautage immobilier ayant contribué à former plus de 12 000 investisseurs immobiliers jusqu'à présent. www.clubimmobilier.ca

Sur le même sujet