Ne vous faites pas déculotter par les short

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Octobre 2015

Ne vous faites pas déculotter par les short

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Octobre 2015

(Photo: Shutterstock)

Deux bombes larguées sur Wall Street ces derniers jours ont probablement amené des investisseurs individuels à entrer dans le jeu des vendeurs à découvert et à prendre des décisions de placement qu'ils pourraient regretter.


Dans une vidéo qu'il a lui-même produite, l'investisseur activiste Carl Icahn a prédit une catastrophe imminente pour les marchés, accusant les responsables de la politique monétaire américaine d'avoir maintenu les taux d'intérêt près de zéro trop longtemps. Une erreur qui, selon le milliardaire, a entraîné des bulles spéculatives dans plusieurs catégories d'actifs, dont l'immobilier, les arts et les obligations à haut rendement.


Cet avertissement a fait la manchette dans bien des médias financiers de la planète. Il y a fort à parier qu'il a incité des investisseurs déjà angoissés par le repli marqué des marchés au cours des deux derniers mois à réduire leurs investissements boursiers.


Au même moment, Citron Research, firme spécialisée dans la vente à découvert, a publié un rapport incisif sur Valeant (Tor., VRX), un jour avant que 18 membres du Congrès américain n'exigent que la société lavalloise et son président, Michael Pearson, comparaissent pour expliquer le bond du prix de deux de ses médicaments. Ces événements ont fait tomber le titre de la pharmaceutique de 20 % en deux séances.


Citron, dirigée par Andrew Left, n'a pas fait dans la dentelle pour dénoncer les pratiques de la pharma. «Valeant est une tumeur maligne pour le système de santé américain qui doit être retirée avant qu'elle n'infecte les sociétés saines....» À l'instar de Carl Icahn, elle a utilisé les médias pour que son rapport fasse grand bruit.


Leur intérêt avant le vôtre


Comme investisseur, il est essentiel de se demander dans quel intérêt agissent des financiers aussi puissants que Carl Icahn ou Andrew Left. Veulent-ils vraiment aider l'épargnant moyen à prendre conscience des dangers ou servir leur propre cause ?


Un fin renard comme M. Icahn sait à quel point il peut influencer les investisseurs grâce à des déclarations-chocs. En même temps qu'il a sonné l'alarme, il a admis avoir pris d'importantes protections contre une déroute des marchés. Cela fait un bon moment que M. Icahn mise sur une baisse des Bourses, un pari qui n'a pas été payant jusqu'à présent.


Dans le cas de M. Left, sa firme cible des entreprises qui agissent de façon frauduleuse ou dont le titre est jugé surévalué, puis elle les vend à découvert. Les vendeurs à découvert, short sellers dans le jargon boursier, cherchent à profiter de la baisse d'un titre pour empocher des gains. Ils mandatent des courtiers qui trouvent des investisseurs désireux de prêter leurs actions de l'entreprise visée. Ces titres sont ensuite écoulés sur le marché, et la somme obtenue, remise au vendeur à découvert. Ce dernier doit éventuellement fermer sa position et racheter le même nombre d'actions. Celles-ci sont ensuite remises au courtier. Plus le titre baisse, plus le vendeur à découvert s'enrichit. À l'inverse, plus le titre monte, plus le vendeur à découvert s'appauvrit.


À propos de ce blogue

Après près de 16 années passées au journal Les Affaires, dernièrement en tant que chef de publication pour lesaffaires.com, Yannick Clérouin a rejoint en mars 2018 la société de gestion de portefeuilles Medici.

Yannick Clérouin

Sur le même sujet

Une nouvelle blogueuse sur notre site web: Élise ­Boutin ­Michaud

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

« Chassés-croisés » est le nom du nouveau blogue d’Élise Boutin ...

Une nouvelle blogueuse sur notre site web : Anne Marcotte

Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

« On va se dire les vraies affaires » est le nom du nouveau blogue d'Anne Marcotte sur lesaffaires.com. « L'instinct ...