Grâce à votre discipline militaire, vous réussirez en Bourse

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Mai 2016

Grâce à votre discipline militaire, vous réussirez en Bourse

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Mai 2016

(Photo: 123rf.com)

Il n'y a pas de recette miracle pour réussir en Bourse, mais s'il y a une règle d'or à suivre, c'est de se constituer une méthode d'investissement avec laquelle on est à l'aise et qu'on appliquera avec rigueur tout au long de sa vie.


Après avoir mené une carrière militaire pendant 10 ans, un lecteur du début de la trentaine m'a demandé des conseils pour investir l'épargne-retraite qu'il a accumulée au cours des années passées dans les Forces armées. Francis* dit avoir confiance en ses moyens pour faire fructifier ses avoirs en investissant en Bourse, mais les gens de son entourage ont tenté de le décourager en lui disant qu'il est «fou de vouloir faire ça».


«Comment cibler les entreprises de qualité supérieure sans avoir recours au service d'un conseiller ou passer un bac en finance ?» se demande-t-il entre autres.


Mettons une chose au clair avant d'aller plus loin. Vous n'avez pas besoin d'être un expert pour vous enrichir en Bourse. Il est plus simple que jamais de profiter du potentiel d'appréciation des marchés, grâce notamment aux fonds négociés en Bourse (FNB) qui reproduisent la performance des indices.


Bâtir un portefeuille de titres individuels est une mission plus complexe que celle de se constituer un portefeuille de fonds indiciels. Vous pouvez toutefois atteindre votre but en suivant quelques principes fondamentaux, à l'instar du code de conduite que doit respecter un soldat. Je vous propose cinq repères qui vous aideront à établir votre marche à suivre.


1. Familiarisez-vous avec le langage boursier et comptable


Même s'il n'est pas nécessaire de décrocher un diplôme en finance pour investir en Bourse, il faut au minimum comprendre les notions de base qui aident à suivre la performance des entreprises et à évaluer leur titre en fonction de leur rentabilité actuelle et future. Bien des livres peuvent vous aider à comprendre rapidement les rudiments de la Bourse, tels que le ratio cours/bénéfice, le rendement du capital investi ou la valeur intrinsèque. Un de mes ouvrages préférés pour apprendre la base du placement en quelques heures est Le petit livre qui bat le marché, du célèbre investisseur Joel Greenblatt.


2. Établissez une routine de lecture et d'apprentissage


Une des principales tâches de l'investisseur à long terme est de dénicher de bonnes idées de placement et, comme vous le soulignez, de cibler des entreprises exceptionnelles. Pour y parvenir, il y a un passage obligé : vous devez suivre l'actualité financière, lire sur les entreprises et aiguiser votre esprit afin de trouver des occasions de placement dans votre quotidien. Ayez la discipline de consacrer plusieurs heures par semaine à cet exercice. Au-delà des publications financières comme Les Affaires, Barron's ou Fortune, je vous invite à lire les rapports annuels du plus grand nombre d'entreprises possible. Portez particulièrement attention à la lettre aux actionnaires rédigée par le président. Celle-ci vous donne une bonne idée de la culture du dirigeant et peut vous mettre sur la piste d'une idée de placement. La lettre publiée il y a quelques jours par le président du fournisseur de logiciels torontois Constellation Software (CSU, 490,67 $), Mark Leonard, est un bijou. Son message permet d'en apprendre davantage sur l'évolution de l'entreprise et d'approfondir ses connaissances d'investisseur et d'entrepreneur.


3. N'appuyez pas sur la gâchette trop vite


Repérer la crème des entreprises est un travail de longue haleine, mais l'étape critique est celle où on passe à l'acte et dont on achète le titre. Vous pouvez placer vos pions dans la meilleure entreprise du monde, vous obtiendrez un rendement décevant si cela se fait à un prix déraisonnable. Voici un exemple qui peut nourrir votre réflexion. Facebook (FB, 116,94 $ US) se négociait à plus de 13 fois les revenus et à 33 fois les bénéfices prévus après avoir dévoilé, il y a quelques jours, des résultats supérieurs aux attentes pour son premier trimestre. Les analystes sont amoureux du titre. Il est vrai que le potentiel de croissance de l'entreprise californienne est grand, mais son évaluation semble bien élevée. À l'inverse, Apple (AAPL, 93,18 $ US) est tombée en disgrâce après avoir dévoilé des résultats et des perspectives décevants. Résultat : le titre se négocie à 2 fois les revenus prévus et à 11 fois les bénéfices anticipés pour l'exercice 2016. Le titre est encore moins cher si on retranche les 27,62 $ US par action de liquidités nettes que détient l'entreprise de Cupertino. Lequel des deux géants technos est une aubaine ? Pas évident, n'est-ce pas ? Mûrissez donc bien vos hypothèses avant de tirer sur la gâchette.


4. Évitez ces champs de mines


Pour l'investisseur, comme pour le soldat, il peut être fatal de prendre des risques inutiles. Un militaire ne se lancerait pas à découvert sur un terrain vague sans avoir étudié au minimum la présence d'ennemis potentiels. De la même façon, un investisseur averti doit éviter de spéculer en fonction de rumeurs ou d'informations peu solides. Résistez à la tentation d'investir sur marge. Ça peut être une véritable bombe à retardement, particulièrement pour un investisseur débutant.


5. Développez un moral à toute épreuve


On ne peut mener une carrière militaire sans se forger une endurance mentale à toute épreuve. La maîtrise des émotions est aussi une qualité essentielle pour celui qui veut réussir en Bourse. Il est difficile de résister à la tentation de vendre ses placements quand les marchés perdent plus de 10 % en un court laps de temps.


Durant votre vie d'investisseur, vous allez subir des échecs, des marchés baissiers et des périodes de contre-performance. L'essentiel est de maintenir le cap sur votre mission première, celle de faire fructifier votre épargne.


À l'aide de cette courte liste, j'ai joué le rôle d'éclaireur pour vous aider à élaborer une approche d'investissement qui vous ressemble. Dernier conseil : avant de vous lancer, empruntez une stratégie militaire qui a fait ses preuves : la simulation. Sélectionnez une quinzaine de titres qui répondent à vos critères, faites comme si vous placiez 10 000 $ dans chacun, et suivez leur évolution pendant plusieurs mois.


*Prénom fictif

À propos de ce blogue

Après près de 16 années passées au journal Les Affaires, dernièrement en tant que chef de publication pour lesaffaires.com, Yannick Clérouin a rejoint en mars 2018 la société de gestion de portefeuilles Medici.

Yannick Clérouin

Sur le même sujet

Des obstacles à court terme pour les actions?

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

Il n'est pas trop tard pour miser sur l'éclatement de DowDupont

Le colosse chimique DowDupont sur le point de se diviser en trois pour créer de la valeur.