Buffett sort un autre lapin de son chapeau avec Home Capital

Publié le 22/06/2017 à 11:15

Buffett sort un autre lapin de son chapeau avec Home Capital

Publié le 22/06/2017 à 11:15

C’est tout un revirement de situation qui survient chez le prêteur hypothécaire en difficulté Home Capital Group(HCG, 16,93$), qui obtient une aide inespérée du conglomérat du plus célèbre investisseur de la planète, Warren Buffett.


L’action du prêteur torontois bondit de 13% jeudi après qu’il eut annoncé avoir conclu une entente avec Berkshire Hathaway(BRK.B, 169,16$) pour lui vendre pour 400M$ de ses actions ordinaires par voie de placement privé. En outre, la société de M. Buffett accorde une marge de crédit de 2 milliards de dollars à sa division Home Trust Company.


Cette transaction procure à Berskhire une participation indirecte de 38,39% dans Home Capital Group. Indirecte, car l’entente a été réalisée par sa filiale Columbia Insurance Company.


Cette dernière réalise un investissement initial de 153,23M$ en contrepartie de quelque 16 millions d’actions ordinaires de Home Capital. Columbia débourse 9,55$ l’action dans le cadre de ce placement privé, ce qui représente un escompte de 15% sur le cours moyen des cinq dernières séances terminées le 13 juin.


À lire, la chronique de François Pouliot: les paris Home Capital et Equitable Group


Columbia Insurance a aussi mené un investissement additionnel de 246,77M$ pour mettre la main sur 23,96 millions d’actions ordinaires, toujours sur la base d’un placement privé. La transaction s’effectue à 10,30$ l’action, ce qui représente un escompte de 8% sur la période de cinq séances terminée le 13 juin.


Au terme de cette transaction, Berkshire possèdera 38,39% de Home Capital, par l’entremise de sa filiale Columbia Insurance.


La direction de Home Capital, qui a été passablement éprouvée depuis le 20 avril, se réjouit évidemment de cette transaction. «L’investissement de Berkshire dans Home capital est un vote de confiance convaincant dans les éléments fondamentaux et la valeur à long terme de notre entreprise», a dit dans un communiqué Brenda Eprile, présidente du conseil d’administration du groupe.


Pour sa part, Warren Buffett a souligné dans le communiqué que «les solides actifs de Home Capital, sa capacité à consentir des prêts hypothécaires performants et sa position dominante dans un marché en croissance en font un investissement très attrayant».


Rappelons que le titre de Home Capital s’est effondré dans la foulée des accusations de fraude de la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario (OSC). L'autorité avait allégué que l’entreprise avait diffusé des informations trompeuses en 2015 concernant l'extension de prêts, contrevenant aux lois ontariennes de réglementation des marchés financiers et causant ainsi des «dommages significatifs pour les investisseurs». Cela aurait précipité la perte cette année-là de 600M$ de capitalisation boursière.


Buffett nous surprend encore


Même si Warren Buffett est l’investisseur le plus suivi de la planète, l’homme qui aura 87 ans en août a encore plus d’un tour dans son sac pour nous surprendre.


Ce n’est pas la première fois que M. Buffett vient à la rescousse de financières en difficulté–pensons à Bank of America, à Goldman Sachs ou au célèbre cas de Salomon–, reste que cette transaction est plutôt surprenante, d’autant qu’elle survient de ce côté-ci de la frontière.


M. Buffett ne craint visiblement pas de s’aventurer dans des situations où l’eau est trouble s’il pense trouver la perle rare dans les bas fonds.


Et à un moment où son entreprise croule sous des liquidités record et qu’il peine à réaliser des acquisitions à un prix raisonnable, l'oracle d'Omaha n’hésite pas à tourner son attention vers des occasions boudées par la majorité de nombreux autres investisseurs.


Et c’est là sa grande force: il ne craint pas d'aller à contre-courant pour réaliser ses meilleurs coups. Voilà une autre belle leçon pour chaque investisseur.

P.S.: Avec cet investissement, Warren Buffett vient-il nous dire qu'il ne redoute pas un effondrement du marché immobilier canadien?


Lisez mes autres blogues

À propos de ce blogue

Yannick Clérouin est directeur Actualités et diffusion numérique de LesAffaires.com. Mordu de la Bourse, il est également chroniqueur financier et se donne pour mission d'aider les investisseurs à long terme à s'enrichir. Yannick a été journaliste pour la section Investir dès son arrivée au journal Les Affaires, en mai 2002. Il a débuté sa carrière chez Webfin.com, aujourd'hui Argent, où il a notamment lancé la première radio financière québécoise sur Internet. Il est détenteur d'un baccalauréat en journalisme à l'Université du Québec à Montréal et d'un diplôme du cours sur les valeurs mobilières au Canada de l'Institut canadien des valeurs mobilières.

Yannick Clérouin
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Ouragans ou pas, Buffett accumule des liquidités record

04/11/2017 | Yannick Clérouin

BLOGUE. Les catastrophes naturelles ont heurté Berkshire Hathaway au 3e trimestre. Mais l'encaisse monte vite.

«Ne touchez pas à notre précieux dividende!»

BLOGUE INVITÉ. Les dividendes sont tellement sacrés qu'ils constituent un enjeu politique pour la direction.