Comment le multitâche diminue votre performance

Publié le 07/06/2016 à 08:00

Comment le multitâche diminue votre performance

Publié le 07/06/2016 à 08:00

Pensez-vous pouvoir jongler avec les appels téléphoniques, courriels, les messages instantanés sans oublier tous les travaux réalisés sur support informatique? Lisez ce blogue, en ayant fermé préalablement vos appareils numériques pendant quelques minutes!


Des études ont été publiées dernièrement sur le multitâche. Les résultats ont capté notre attention et nous ont inspirées pour ce blogue dans lequel nous vous en donnerons un aperçu.


Plusieurs rapports de recherche fournissent la preuve des limites du multitâche. Les résultats, selon des neuroscientifiques, psychologues et professeurs de gestion, suggèrent que beaucoup de gens seraient bien avisés de freiner leurs comportements multitâche lorsqu’ils travaillent dans un bureau, qu’ils étudient ou même qu’ils conduisent une voiture.


Un goulot dans votre cerveau


René Marois et trois autres chercheurs de Vanderbilt ont rapporté dans un article de la revue : Neuron qu'ils ont utilisé l'imagerie par résonance magnétique pour identifier le goulot d'étranglement dans le cerveau et pour mesurer à quel point l'efficacité est perdue lorsqu’on essaie de gérer deux tâches à la fois.


Le cerveau humain, avec ses cent milliards de neurones et ses centaines de milliers de milliards de connexions synaptiques, est une puissance cognitive à bien des égards. « Mais une de ses limitations de base est qu’il a une incapacité à se concentrer sur deux choses à la fois », dit René Marois, neuroscientifique et directeur du Laboratoire de traitement de l'information humaine à l'Université Vanderbilt.


Des participants à l'étude ont reçu deux tâches et ont été invités à répondre à des sons et des images. La première tâche consistait à appuyer sur la bonne touche sur un clavier d'ordinateur après avoir entendu l'un des huit sons. Et l'autre tâche consistait à dire la bonne voyelle après avoir vu l'une des huit images.


Les chercheurs ont dit qu'ils ne constataient pas de retard si les participants recevaient les tâches une à la fois. Cependant, les chercheurs ont découvert que la réponse à la seconde tâche a été retardée jusqu'à une seconde, lorsque les participants à l'étude ont reçu les deux tâches à peu près au même moment.


Dans de nombreuses tâches quotidiennes, bien sûr, une seconde perdue peut être sans importance. Par contre, d’autres résultats de la recherche Vanderbilt indiquent que parler au téléphone cellulaire tout en conduisant une voiture est dangereux. Selon eux, un délai d'une seconde dans le temps de réponse à 100 km à l'heure pourrait être fatal.


Une augmentation des erreurs


Les interruptions peuvent vraiment vous jeter hors-piste.


« Le multitâche va vous ralentir et augmente les chances de faire des erreurs », affirme David E. Meyer, un scientifique cognitif et directeur du Cerveau, Cognition et action de laboratoire à l'Université du Michigan. Il ajoute que « les perturbations et les interruptions sont une mauvaise affaire du point de vue de notre capacité à traiter l'information. »


Une étude a aussi conclu que 28 pour cent du temps étudié a été consacré à ce qu'ils considéraient comme les interruptions et les temps de récupération avant le retour aux tâches principales.


Enfin, dans une autre étude récente, un groupe de travailleurs de Microsoft a pris, en moyenne, 15 minutes pour revenir à des tâches mentales intensives, comme la rédaction de rapports ou le code informatique, après avoir répondu a du courrier électronique ou des messages instantanés.


Eric Horvitz, chercheur chez Microsoft et co-auteur, avec Shams IIqbal de l'Université de l'Illinois, observe d’ailleurs: « Je suis surpris par la facilité avec laquelle les gens étaient distraits et combien de temps il leur a fallu pour revenir à leur tâche ».


Quelles sont les recommandations


Ces experts ont quelques conseils de base pour augmenter la performance et éviter les pertes de temps. Entre autres, ils conseillent de vérifier ses messages courriel une fois par heure, tout au plus. Selon eux, écouter une musique de fond apaisante tout en travaillant peut améliorer la concentration. Ils recommandent aussi de limiter les entraves à la performance telles que les autres distractions par exemple les chansons avec des paroles, la messagerie instantanée ou des émissions de télévision. Finalement, ils disent d’aider votre cerveau en le laissant se concentrer sur une seule tâche à la fois.


 

À propos de ce blogue

Valérie et Sylvia Gilbert sont deux sœurs ingénieures industrielles qui se passionnent pour la performance opérationnelle. Elles sont respectivement PDG et VP de Mindcore, une entreprise dédiée à la promotion de l’excellence dans les organisations. Elles proposent un regard neuf sur l’amélioration continue, la productivité et la qualité.

Valérie et Sylvia Gilbert