Savoir dire non

Publié le 04/02/2013 à 13:04, mis à jour le 07/02/2013 à 13:46

Savoir dire non

Publié le 04/02/2013 à 13:04, mis à jour le 07/02/2013 à 13:46

BLOGUE. Je ne sais pas si le titre de ce billet vous a intrigué, mais je tiens à me montrer rassurante : je ne vous entretiendrai pas de psycho-pop dans cette chronique aujourd’hui. J’aimerais plutôt vous parler de l’importance d’apprendre à décliner les fausses opportunités marketing qui s’offrent à vous tous les jours. 


J’ai pensé à cette thématique après qu’un client m’ait transféré un courriel de sollicitation. Un site web américain disant recevoir trente mille visiteurs par jour lui offrait d’acheter des liens sur son répertoire en échange d’une somme ridicule qui devait l’aider à propulser son site au premier rang des résultats de recherche de Google. Le type d’offre que l’on vous fait en vous faisant comprendre que vous ne pouvez pas la refuser. Et bien, j’ai des nouvelles pour vous!


Les vendeurs de balayeuses ont aujourd’hui plusieurs visages. Ils peuvent se cacher sous les traits de médias bien connus en surplus d’inventaire qui vous proposent leur pleine page à moitié prix, en stagiaire d’outre-mer désespéré de trouver une opportunité en terre québécoise ou en charlatan, vendeur de liens entrants par courriel. Ils ont cependant tous une chose en commun : ils vous proposent des solutions faciles et à bas prix qui ne faisaient pas partie de votre plan marketing!


Il n’est cependant pas toujours facile de dire non à ce qui semble représenter une belle occasion. Prenons l’exemple du représentant média. Il vous appelle à la dernière minute en vous offrant un panneau d’affichage autoroutier au tiers du prix! Vous qui avez toujours voulu augmenter votre notoriété sans en avoir les moyens, voilà votre chance! Mais en acceptant l’offre du représentant, vous ne pensez pas aux conséquences suivantes :


- vous n’avez pas de campagne prête à l’affichage dans un délai de 48 heures;


- vous n’avez pas analysé la qualité de l’emplacement proposé;


- votre graphiste interne ou externe n’a peut-être pas le temps de vous concocter un visuel et vous-même n’aviez pas prévu de réfléchir à un message pour cette initiative;


- vous n’avez pas d’expérience en matière d’affichage et il est un peu tard pour vous poser des questions!!!


Ce qui risque donc d’arriver est la production d’une déclinaison de vieille pub en panneau géant. Ce qui semblait joli sur une feuille 8.5 X 11 deviendra une catastrophe sur le bord de l’autoroute. De toute façon, le panneau sera placé à un endroit quasi invisible pour les automobilistes et, après 30 jours, l’opération se soldera par une petite facture soit, mais vous n’aurez probablement aucune retombée à la suite de l’opération.


Avant d’accepter une proposition marketing certes alléchante, mais non planifiée, posez-vous les questions suivantes :


- Ai-je le temps d’analyser l’offre à tête reposée? De consulter des professionnels si je ne suis pas familier avec le concept?


- Si on m’offrait la même chose à plein tarif et que j’avais du budget, est-ce que cette proposition ferait partie de mon plan marketing?


- Est-ce que j’ai les ressources humaines et matérielles qui me permettent de tirer le meilleur profit de cette offre? Par exemple, si un stagiaire me propose ses services gratuitement, ai-je une personne pour l’encadrer et le superviser?


S’il peut être intéressant de se garder un petit budget discrétionnaire afin de saisir des opportunités au vol, il y a aussi des risques associés à cette pratique. Si vous manquez de temps pour prendre une décision, que vous n’avez pas les ressources humaines pour en tirer pleinement profit ou que vous n’auriez pas accepté cette offre à plein prix en avoir eu les moyens, passez votre tour!


En créant de fausses urgences et en monopolisant vos employés ou sous-traitants pour profiter du « deal du siècle », vous risquez de négliger vos vraies priorités et vos objectifs à long terme. Comme quoi le fait de savoir dire non est aussi important en marketing que dans notre vie personnelle!


À la semaine prochaine,


;-)


Stéphanie


Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. www.linkedin.com/in/stephaniekennan/fr


Des conseils allumés et d’actualité sur le marketing, ça vous dit? Abonnez-vous à notre infolettre, le eBang! Publiée chaque mardi, elle vous informe des dernières tendances de la communication et du marketing. Un truc concret par semaine pour booster vos performances... point final! Aucune autopromotion, c’est promis. On parle innovation, Internet, web 2.0, stratégie de marque, publicité et bons coups marketing dénichés aux quatre coins de la planète. L’infolettre de Bang Marketing : que du contenu pertinent adressé aux stratèges passionnés! Inscrivez-vous en ligne et consultez nos archives!


Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

8 questions Ă  se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

De superbes autoroutes et de nombreux péages

Édition du 02 Août 0014 | RenĂ© VĂ©zina

Des trois consortiums en lice pour construire le pont Champlain, deux comptent au moins un partenaire espagnol. Et ce ...

En vacances

18/07/2014 | Diane BĂ©rard

C'est le temps des vacances!

Comment j'ai épargné près de 1 000$ en planifiant un voyage d'affaires avec Flightfox

31/07/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Grâce à une start-up montréalaise, on peut optimiser un itinéraire de voyage de manière à économiser beaucoup.