4 conseils pour faire du marketing comme une start-up

Publié le 26/07/2017 à 11:14

4 conseils pour faire du marketing comme une start-up

Publié le 26/07/2017 à 11:14

L'idée, c'est de davantage faire preuve d'audace... Photo: DR

Qui dit entrepreneuriat dit courage et créativité, deux qualités qui suscitent l’admiration et qui expliquent le succès fulgurant des Uber ou des Snapchat de ce monde.


Inversement, les entreprises établies ont toujours tendance à se rabattre sur des valeurs sûres, étouffant peu à peu leur restant d’audace. C'est inévitable. Il s’agit du grand désavantage de la maturité.


Pourtant, et c’est particulièrement vrai dans le cas du marketing, il est bon de sortir des sentiers battus afin de se démarquer. Et si votre commercialisation gagnait à se mettre en mode start-up...


Les jeunes entreprises n’ont pas beaucoup de moyens et ne peuvent s’appuyer sur leurs expériences passées pour développer leurs campagnes. Elles vont tout de même foncer parce qu’elles acceptent d’apprendre sur le tas et de faire des erreurs. Mais, encore plus important, elles savent se montrer incroyablement agiles dans le processus. Voici comment vous inspirer de leurs pratiques :


1. Raffinez au maximum l’identification de vos cibles en utilisant Facebook


Si vous avez la chance d’œuvrer en B2C (cet exemple s’applique moins au marketing interentreprises), Facebook représente un outil d’intelligence d’affaires puissant. Qu’on parle de démographie, d’intérêt ou de géolocalisation, il n’y a pratiquement aucune limite à la segmentation possible sur cette plateforme... En testant vos annonces avec des dizaines, voire des centaines de configurations différentes, vous découvrirez exactement qui s’intéresse à vos produits et services; et ce, à un prix bien inférieur à une étude de marché.


2. Soyez sans cesse à la recherche de rétroaction


Il n’est pas suffisant de mener un sondage de satisfaction client chaque année (et la plupart des entreprises ne le font même pas!). Les start-ups sont constamment à la recherche du feedback qui les aidera à augmenter leur taux de conversion et à échapper le moins de ventes possible. Pour y parvenir, tous les canaux doivent être mis à contribution : clavardage, sondages en ligne, médias sociaux, groupes de discussion, etc. Vous devez être proactifs et aller chercher le pouls de votre clientèle de manière continuelle afin d’améliorer votre approche aussi souvent que nécessaire.


3. Implantez la culture du «c’est assez bon»


Je fais référence ici au fameux Good Enough, un concept si difficile à accepter! Pourtant, lorsqu’on veut obtenir des résultats rapidement, il vaut mieux tester des initiatives vues comme imparfaites que d’attendre la proposition supposément extraordinaire qui prendra des mois à être implantée. N’oublions jamais que la solution pressentie comme étant parfaite ne l’est peut-être pas!


4. Développez votre capacité d’agir


En marketing comme dans la vie, il est difficile de prendre des décisions. Par peur de se tromper ou par manque d’informations, le statu quo est souvent la solution privilégiée. Rayer une partie de votre base de données courriel non performante? Abandonner une plateforme sociale qui ne suscite pas l’engagement attendu? Tirer la plogue sur une campagne AdWords trop coûteuse? Oui, c’est difficile. Pour éviter la paralysie, assurez-vous de baser vos décisions sur les bons indicateurs de performance et les données pertinentes. Une information objective est à la base de toute action rationnelle et vous permet de trancher avec sérénité. Les jeunes entreprises le savent fort bien, et sont même devenues maîtresses dans l’art de jongler avec les statistiques.


Bref, audace, agilité et rapidité sont à la base du succès des start-ups. Trois mots à méditer durant vos vacances pour relancer votre marketing dès cet automne...


 

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Plusieurs indices d'un «effet Kaepernick» favorable à Nike

14/09/2018 | AFP

Elle avait déclenché un tollé début septembre en révélant son choix pour incarner le 30e anniversaire de son slogan.

OPINION À la une: le nouveau Cirque au travail
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires
Des codes de marketing propres à cette génération
Édition du 15 Septembre 2018 | Chloé Machillot
À la une: Avril, une stratégie qui porte fruit
Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.