LA résolution incontournable de 2013 BLOGUE. J’adore Wikipédia. Il s’agit d’une mine d’or de définitions très ...
Kennan - Mes prédictions marketing 2013 BLOGUE. La nouvelle année approche et voici déjà le dernier billet de 2012. Évidemment, ...
Quand les ingénieurs font du marketing… BLOGUE. J’ai reçu plusieurs commentaires d’ingénieurs via LinkedIn, à la suite de mon ...
Jouez l'authenticité et gagnez! BLOGUE. Toutes les entreprises veulent convaincre leurs clients qu’elles vendent les meilleurs produits et ...
Les incontournables du marketing de services professionnels BLOGUE. Dans cette chronique, je parle souvent de marketing au sens large. Pourtant, les défis et les ...
Le sexe et l'alcool rendent plus heureux que Facebook! BLOGUE. C’est rassurant, pas de doute. Une étude menée par un chercheur de ...
8 trucs pour magasiner en ligne à Noël! BLOGUE. En ce jour de Webcom, l’heure est à la discussion techno. À quelques weekends des ...
Où sont les bonnes idées? BLOGUE. Je me disais ce weekend que novembre est un mois prévisible : gris, pluvieux et froid. Afin de ...
Facebook : fini la visibilité gratuite! BLOGUE. Depuis quelques semaines, un nouveau « scandale » secoue l’univers social : ...
Pour un marketing stratosphérique BLOGUE. Comme bien des gens, j’ai vu Felix Baumgartner sauter dans le vide en direct hier après-midi. Ce ...

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Projet Royalmount: parlons de l'utilisation des terrains vacants

18/01/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Les terrains vacants occuperaient 260 M de pieds carrés sur l'île de Montréal. Des espaces moches à valoriser.