Un débat sans culture

Publié le 21/03/2014 à 17:36

Un débat sans culture

Publié le 21/03/2014 à 17:36

Emplois, économie, référendum, intégrité, charte et… pas un mot sur la culture. Deux heures de débats entre les quatre chefs des principaux partis en campagne et jamais le sujet de la culture n’a été abordé. Une brève mention de la part de Françoise David lorsqu’elle a parlé de développement économique, car elle considère que la culture est un moteur économique créateur d’emplois. Pour le reste rien. Même pas un mot lorsqu’il a été question de langue et d’identité alors que la culture québécoise est, selon les souverainistes comme les fédéralistes, un des éléments qui font du Québec une société distincte.


J’en entends déjà me dire que la culture n’est pas un enjeu majeur. C’est certain que face aux problèmes du milieu de la santé et des services sociaux, ça ne fait pas le poids. Mais si on parle économie et création d’emplois, la culture est à considérer sérieusement. Selon les statistiques de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, en 2008, « le secteur de la culture se situe parmi les principales industries et représente aujourd’hui 5,1 % de l’emploi total de Montréal. » À titre de comparaison, la culture à Montréal représente 96 910 emplois directs alors que le secteur de l’aérospatial emploie 42 000 personnes.


Dans le cadre de cette campagne électorale, le Conseil québécois du théâtre vient de lancer cette vidéo « Imaginez un monde sans culture ». Ce monde là serait d’une tristesse insupportable. Ça serait un monde sans musique dans votre radio, un monde sans film, sans télévision, sans chanson dans votre ipod, sans vidéos sur votre tablette etc. Dans sa lettre de la série « Si j’étais ministre de la culture » l’auteure Carole Fréchette propose d’ailleurs d’instaurer « une journée sans culture » pour démontrer l’importance de la création dans notre univers. Elle parle justement de « l’effet suffocant que cet univers aurait sur nos vies ».


Qui arrivera à ramener la culture dans ce débat politique et comment le faire ?


 ****************************************


Sébastien Barangé


(twitter: SBarange) 

À propos de ce blogue

Sébastien est reconnu pour son engagement envers la communauté montréalaise et siège au sein de plusieurs conseils d’administration dans les secteurs de l’éducation et de la culture.

Sébastien Barangé

Sur le même sujet

L’art à la rescousse des gens stressés

Édition de Novembre 2018 | Claudine Hébert

Stressé par le travail, la vie de famille et autres aléas de la vie ? ­Prenez un bain de culture. ...

L'autodestruction d'une oeuvre de Banksy: quel impact sur le marché de l'art?

11/10/2018 | AFP

Les connaisseurs sont tous d'accord pour reconnaître que cette autodestruction était «un coup bien monté».

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

16/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.