Gaz de schiste et lobbying : un mélange douteux

Publié le 04/09/2010 à 11:46, mis à jour le 04/09/2010 à 18:23

Gaz de schiste et lobbying : un mélange douteux

Publié le 04/09/2010 à 11:46, mis à jour le 04/09/2010 à 18:23

Par René Villemure

BLOGUE. Dans Un article publié hier sur lesaffaires.com on a pu apprendre que le lobby du gaz de schiste se portait bien, et même très bien, au Québec. En effet, quoi de mieux pour un groupe de lobby que d’employer des gens qui étaient  titulaires de charges publiques (TCP) jusqu’à aussi récemment que la semaine dernière.  


Lorsque questionnée, la Ministre Normandeau n’a pas eu l’air de s’offenser outre mesure et a répondu avec une inquiétante désinvolture que les anciens TCP de charges publiques « avaient le droit de gagner leur vie ».  Certes, chacun à le « droit de gagner sa vie » mais il faut aussi rappeler que bien que les TCP ne soient pas soumis au Règlement sur l’éthique et la déontologie de la fonction publique québécoise ils ont tout de même des obligations légales en affaire d’après-mandat et que le Commissaire au lobbyisme est chargé de voir à l’application de ses mesures en ce qui concerne le volet particulier du lobbying.


C’est ici que le cas de Monsieur Stéphane Gosselin devient préoccupant. 


Me suivre sur Twitter : renevillemure


Monsieur Gosselin a quitté ses fonctions de chef de cabinet du Ministre Clément Gignac au Ministère du développement économique le 28 août dernier, un vendredi, et prenait ses nouvelles fonctions de directeur général de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) le lundi suivant.  Lorsqu’interrogé sur la courte période entre son départ de la fonction publique et son nouveau rôle de lobbyiste Monsieur Gosselin affirme qu’il n’a jamais eu, dans son rôle au Ministère du développement économique, aucun contact ou lien avec l’industrie du gaz de schiste.  Donc, selon Monsieur Gosselin, il n’y a aucun problème. Il est vrai qu’aucun fait ne nous permet actuellement d’affirmer avec certitude que Monsieur Gosselin ait enfreint la lettre de la  Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme  mais, à la lumière des faits présentés, il en enfreint assurément l’esprit.


Les actions de Monsieur Gosselin sont-elles légales? Peut-être.  Un juriste pourrait le confirmer avec plus d’exactitude que moi.  Les actions de Monsieur Gosselin sont-elles éthiques?  Non.


Les gestes posés par Monsieur Gosselin ne sont pas de nature à favoriser la confiance des citoyens envers la fonction publique et ne peuvent que causer de l’ombre au gouvernement actuel.


 *


Lisez les Bulletins réflexifs de l’institut québécois d’éthique appliquée


 


 


 

Sur le même sujet

Desjardins : les excédents reculent de 32,2% au 4e trimestre

Mis à jour le 17/10/2011

Les excédents, ou profits nets, du Mouvement Desjardins ont chuté de 32,2 pour cent au quatrième trimestre, passant ...

Votre salaire a-t-il grimpé autant que celui des autres ?

Mis à jour le 17/10/2011

La rémunération hebdomadaire moyenne des employés salariés non agricoles a augmenté de 4,5 pour cent en décembre ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Avez-vous besoin d'un coach de retraite?

23/11/2014 | Nafi Alibert

Après avoir été un meilleur employé ou un meilleur entrepreneur, comment devenir un meilleur retraité ?

Mariage: Partir du bon pied, la deuxième fois

22/11/2014 | Judith Lussier

  Se marier une deuxième fois ? Pourquoi pas ! C'est une excellente occasion de mettre ses finances en ...

Mettez un REEE dans les bas de Noël!

23/11/2014 | Annie Boivin

Plutôt que d'offrir un jouet Made in China à votre neveu pour Noël, contribuer à son ...