Un TGV ? D'abord, un véritable train !

Publié le 28/09/2009 à 14:02

Un TGV ? D'abord, un véritable train !

Publié le 28/09/2009 à 14:02

C'est le projet qui ne veut pas mourir.


Le rêve d'un TGV, ou train à grande vitesse, dans ce qu'il est convenu d'appeler le corridor Québec-Windsor serait à la veille de rebondir. Michael Ignatieff voudrait en faire un enjeu électoral lors de la prochaine campagne, souligne La Presse. Un immense chantier qui nous permettrait enfin d'entrer dans l'ère moderne du transport ferroviaire passager, comme on le fait un peu partout sur la planète.


Les milliards $ nécessaires ? On les trouvera. De toutes façons, toute évaluation réaliste ces coûts est à peu près impossible. Aller de l'avant relèverait d'abord et avant tout d'une profession de foi envers le transport en commun dans un contexte de lutte contre les changements climatiques... avec des retombées économiques potentiellement significatives, entre autres pour le Québec, l'Ontario et Bombardier.


Sauf que... à chaque fois qu'on remet sur les rails le TGV, on semble oublier l'importance d'agir sans tarder. Notre système de trains pour voyageur est dépassé, et il réussit malgré tout à gagner en popularité ! Et avec une population qui vieillit, la demande va augmenter. Mais VIA est à bout de ressources. Ottawa vient de lui octroyer un peu plus d'argent, qui va aller à aménager une nouvelle voie entre Montréal et Toronto. Le trajet sera moins long et on pourra ajouter un autre départ.


Entre Québec et Montréal ? Rien. Toujours quatre allers-retours par jour, aucun en soirée. Les voies ne sont pas disponibles, le trafic de marchandises les monopolise. Les rails, faut-il le rappeler, appartiennent au CN, qui n'entend pas se priver au profit de VIA.


Je veux bien qu'on se mette à planer sur l'idée d'un TGV en imaginant une facture de 10 ou 20 milliards $... Rêvons, rêvez, rêveries. Mais ne pourrait-on pas intervenir sans tarder et investir 10 fois moins pour nous offrir un véritable train tout de suite ?

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

Webtélé: REER obligatoires de Castonguay, bonne ou mauvaise idée ?

Mis à jour le 14/01/2011

Cette semaine, dans la webtélé Le 1100 René-Lévesque Ouest, vos blogueurs favoris partagent ...

Webtélé: REER obligatoires de Castonguay, bonne ou mauvaise idée ?

Mis à jour le 25/04/2013

Découvrez vos blogueurs favoris, Diane Bérard, Bernard Mooney, François Pouliot et René ...

Blogues similaires

La musique vous rend-elle plus productif?

19/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.