Rona : les gagnants et les perdants


Édition du 13 Février 2016

Le choc a été si vif que les premières réactions à l'achat de Rona par Lowe's ont d'abord été épidermiques. «Le Québec perd un ses fleurons.» «La pression des Américains était trop forte, ça devait finir ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Fermeture de magasins Rona: «On ne peut pas refaire l'histoire», dit Legault

Le premier ministre a promis qu'il «ferait tout» pour garder des sièges sociaux au Québec.

Lowe's ferme 27 magasins Rona dont neuf au Québec

05/11/2018 | Martin Jolicoeur

Neuf magasins Rona du Québec fermeront d'ici la fin janvier 2019.

À la une

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

La guerre en Asie est-elle inévitable?

17/11/2018 | François Normand

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

17/11/2018 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.