Pas de grosse pancarte «À vendre» sur le Québec

Publié le 31/03/2016 à 13:57

Pas de grosse pancarte «À vendre» sur le Québec

Publié le 31/03/2016 à 13:57

(Photo: Denis Lalonde)

Saint-Hubert vient de procéder à la plus grosse livraison de son histoire: on vient de livrer l’entreprise au grand complet à Cara!


Pardonnez la boutade, parce que dans les faits, le choc est réel, comme si nous perdions un morceau de notre patrimoine. Saint-Hubert fait partie du paysage québécois depuis 65 ans. En voir le contrôle passer à l’extérieur du Québec donne des pincements au cœur. Ses dirigeants en ont fait une des très rares marques à s’imposer dans le monde du commerce, à coup de publicités toutes plus originales les unes que les autres. Mais dorénavant, le fameux coq devra apprendre l’anglais.


PLUS: Saint-Hubert avalée par Cara pour 537 M $


Vidéo: Jean-Pierre Léger explique pourquoi il a vendu St-Hubert à Cara


Et cette vente entraîne aussi toutes sortes de réactions négatives dans les milieux politiques, tant au Parti Québécois qu’à la CAQ.


On se calme. Plusieurs questions demeurent en suspens, mais au fond, il s’agit d’une transaction qui met en jeu du poulet, de la salade de chou et des frites. Rien de terriblement stratégique. Qu’à 70 ans Jean-Pierre Léger -et sa famille- ait décidé qu’il était le temps de passer à la caisse est tout à fait de son droit, surtout que la relève paraissait problématique.


De plus, il se pourrait que ce nouveau propriétaire ait les poches plus profondes et soit en mesure de développer de nouveaux créneaux pour Saint-Hubert, dont les produits occupaient de plus en plus d’espace sur les tablettes des épiceries. Plus de production signifierait plus de travail, donc une augmentation de l’effectif.


Si tout va bien, et si on respecte les engagements. À cet égard, on n’a d’autre choix que de se croiser les doigts.


Oui, Cara entend conserver le siège social de Laval. Mais quelle sorte de siège social ? Avec quel effectif ? Quels pouvoirs ? Par exemple, la Fondation Saint-Hubert est très active dans les milieux caritatifs. Aura-t-elle les coudées franches ? Devra-t-elle appeler à Toronto pour ses initiatives ?


De même, quel sera le sort des deux usines de production du groupe ? En principe, Cara ne devrait pas y toucher parce qu’on ne dispose pas en Ontario des mêmes installations. Mais des recettes, ça s’apprend et ça se transporte.


Cette annonce secoue d’autant plus qu’elle tombe le même jour où les actionnaires de Rona entérinaient la vente de la chaîne à Lowe’s. De là à conclure que la tendance est lourde et que le Québec tout entier est à vendre…


PLUS : St-Hubert, Rona, le Cirque, ne mettons pas tout dans le même sac !


Ce serait oublier les offensives internationales de CGI ou d’Alimentation Couche-Tard, les percées de Lassonde, les incursions de nos PME technologiques à l’extérieur du Québec, et le fait que bon nombre de jeunes entrepreneurs d’ici sont fermement déterminés à se faire valoir au-delà des frontières.


Leurs entreprises atteindront-elle un jour la taille de Saint-Hubert, qui vaut au moins 537 millions de dollars (le montant de la transaction) ? On verra.


Pour l’instant, tout ce qu’on peut espérer, c’est que le gouvernement du Québec soit sérieux dans son intention nouvelle de faciliter le transfert d’entreprises familiales aux proches, et que les différents fonds d’investissement et de capital de risque deviennent moins frileux quand vient le temps de soutenir les entrepreneurs locaux. Même quand les bouchées sont grosses. 

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Blogues similaires

La musique vous rend-elle plus productif?

19/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.