Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Février 2015

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Février 2015

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Et les autres, par les temps qui courent, comprennent les Québécois.


C'est une des principales conclusions de l'exercice de prévisions pour l'année 2015 auquel se sont livrés trois économistes réputés, le 30 janvier, devant un auditoire de la Chambre de commerce de l'Est de Montréal (CCEM). Il y avait bien 250 personnes venues écouter François Dupuis, Sébastien Lavoie et Stéfane Marion, économistes en chef respectivement du Mouvement Desjardins, de la Banque Laurentienne et de la Banque Nationale.


Je me trouvais aux premières loges, puisque j'avais l'honneur, pour la cinquième année, de servir d'animateur délégué par Les Affaires pour cet événement couru autant par les manufacturiers que par les professionnels, les financiers et les fournisseurs de services.


La CCEM couvre un vaste territoire qui s'étend du boulevard Saint-Laurent à la pointe de l'île. Et ses membres se sentent, comme tout le monde, plutôt incertains face aux bouleversements rapides que connaît l'économie depuis quelques semaines. On fonce ou on se cache ?


Les trois économistes sont d'accord : même si la chute du prix du pétrole, et celle de l'ensemble des ressources, chambarde bien des projections et risque de mettre à mal bien des pays, elle sera ultimement profitable au Québec, d'autant qu'elle s'accompagne d'un important repli du dollar canadien. En résultera un rééquilibrage de l'économie canadienne.


À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?

À surveiller: Bombardier, Nemaska et Walmart

16/11/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Nemaska et Walmart?

Blogues similaires

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

13/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

16/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.