La perte des sièges sociaux fait encore plus mal qu'on le croirait


Édition du 06 Mai 2017

Ça n'a pas été long : le lendemain de l'annonce de la vente de Rona à Lowe's, Robert Lafont s'est fait dire qu'on n'avait plus besoin de lui. En termes polis, les services de sa firme n'étaient plus requis.
La perte des sièges sociaux et le déplacement ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

De nouveaux changements à la tête de Lowe's Canada

18/01/2018 | Martin Jolicoeur

Alain Brisebois, devenu pilier de l'organisation, a quitté l'entreprise vendredi.

À la une

Washington saisit l'OMC contre le Canada

15:34 | AFP

Pour contester les mesures prises en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

Crypto: la Régie autorise le tarif dissuasif d'Hydro-Québec

Mis à jour à 15:17 | Julien Arsenault, PC

Hydro-Québec pourra imposer un tarif dissuasif aux mineurs de cryptomonnaies, comme le Bitcoin, et promoteurs de ...

Uber cible d'une enquête pour discriminations sexuelles

15:07 | AFP

Le groupe américain Uber fait l'objet d'une enquête aux Etats-Unis sur des accusations de discriminations ...