La perte des sièges sociaux fait encore plus mal qu'on le croirait


Édition du 06 Mai 2017

Ça n'a pas été long : le lendemain de l'annonce de la vente de Rona à Lowe's, Robert Lafont s'est fait dire qu'on n'avait plus besoin de lui. En termes polis, les services de sa firme n'étaient plus requis.
La perte des sièges sociaux et le déplacement ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Lowe's ferme 27 magasins Rona dont neuf au Québec

05/11/2018 | Martin Jolicoeur

Neuf magasins Rona du Québec fermeront d'ici la fin janvier 2019.

À la une

L’importance de protéger une maison vacante lors d'une succession

BLOGUE INVITÉ. Voici l'histoire d'une succession qui perd beaucoup d'argent à cause d'une négligence.

10 choses à savoir vendredi

Désertées, ces prisons deviennent des hôtels, bannir le plastique, ça tue, 23 000$ pour marier un hologramme!