L'industrie du camionnage a besoin de renfort

Publié le 08/02/2015 à 17:48, mis à jour le 09/02/2015 à 06:35

L'industrie du camionnage a besoin de renfort

Publié le 08/02/2015 à 17:48, mis à jour le 09/02/2015 à 06:35

Photo: Shutterstock

L’industrie québécoise du camionnage a besoin de renfort, alors même que notre économie vivote. Imaginez ce que ce serait si elle se réveillait!


Mais comme il lui faut de toutes façons regarnir ses troupes, elle s’apprête à lancer une campagne de publicité pour éclairer son image.


C’est en gros ce que vient de me dire le PDG de l’Association du camionnage du Québec, Marc Cadieux.


Mon attention avait été éveillée par deux messages publicitaires diffusés coup sur coup à la radio, l’un de Transport Jacques Auger, l’autre de Rosedale Transport. Dans les deux cas, on sollicitait des candidats chauffeurs. Et d’après ce qu’on me dit, ce ne serait que la pointe de l’iceberg… d’autres, comme le Groupe Robert, seraient activement à la recherche de personnes qualifiées.


Ce n’est pas étonnant. Comme toutes les industries, celle du camionnage vieillit. Ils sont nombreux, les chauffeurs de poids-lourds, à être au bord de la retraite. Il faudra les remplacer.


Mais malgré le côté road movie du métier, il n’est pas facile. La congestion empire sur les routes. Ceux qui font du trafic transfrontalier avec les Etats-Unis doivent composer avec deux réglementations, des heures de service différentes, de la paperasserie à remplir, des horaires serrés… il ne suffit pas d’être un bon conducteur, il faut quasiment être une sorte de gestionnaire!


L’Industrie a besoin de relève. «Pas juste de chauffeurs, précise Marc Cadieux, mais aussi de mécaniciens et de répartiteurs. Il faut du renfort.»

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

Le Luxembourg veut un transport collectif gratuit

06/12/2018 | AFP

Au Luxembourg, 17 % des trajets sont effectués en transports publics.

Combien faut-il payer pour habiter près d'un train?

04/12/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Un train de banlieue amène des désagréments et des bénéfices pour les résidents à proximité.

Blogues similaires

Êtes-vous au bord du burn-out?

11/12/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Voici un moyen simple et précis de vous en faire une idée juste.

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.