En attendant le grand jour vert, pourquoi bouder notre pétrole?


Édition du 18 Avril 2015

Les hydrocarbures n'ont pas la cote au Québec. Quand ils ne servent pas de prétexte aux grèves étudiantes, ils sont décriés sur la place publique, comme lors de la manifestation écologiste du 11 avril à Québec. Juste avant, 200 personnalités ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Couche-Tard, à quand le point de bascule?

BLOGUE.La sloche n'attire plus les foules mais les défis de Couche-Tard ne sont pas insurmontables et son titre peu cher

Montréal/Laval: litre d'essence ordinaire vendu à 1,51 $ mardi matin

Le prix du baril de pétrole brut a chuté mardi matin de 1,12 $ US, à 66,76 $ US.

À la une

Washington saisit l'OMC contre le Canada

15:34 | AFP

Pour contester les mesures prises en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

Crypto: la Régie autorise le tarif dissuasif d'Hydro-Québec

Mis à jour à 15:17 | Julien Arsenault, PC

Hydro-Québec pourra imposer un tarif dissuasif aux mineurs de cryptomonnaies, comme le Bitcoin, et promoteurs de ...

Uber cible d'une enquête pour discriminations sexuelles

15:07 | AFP

Le groupe américain Uber fait l'objet d'une enquête aux Etats-Unis sur des accusations de discriminations ...