Bombardier: un bon pari de la Caisse de dépôt

Publié le 04/10/2015 à 11:03

Bombardier: un bon pari de la Caisse de dépôt

Publié le 04/10/2015 à 11:03

C’est l’équivalent de Nokia en Finlande (avant ses récents déboires).


De GM, dans ses belles années, à Detroit et les environs.


Ou de Renault, en France.


Ici, Bombardier(Tor., BBD.B) occupe une immense place, et pas juste en fonction du nombre de gens qui y travaillent et de sa galaxie de sous traitants.


L’entreprise est devenue un symbole de notre capacité à nous faire valoir sur la scène mondiale.


Bref, une fierté et un imaginaire. Oui, nous sommes capables.


Il ne faudrait donc surtout pas qu’il lui arrive malheur.


L’entreprise a pris une si grande place au Québec qu’on ne peut imaginer ce qu’il adviendrait si elle finissait par flancher. Mais les derniers mois ne lui ont pas été favorables.


En Bourse, son action a tout juste évité d’être reléguée au triste rang des penny stocks (moins de 1 $) cet été, avant de légèrement rebondir. Mais plein de questions l’assaillent et beaucoup se demandent combien de temps Bombardier pourra tenir avant de succomber face aux carnivores qui tournent autour.


Arrive la Caisse de dépôt.


Compte tenu de la dernière ronde de financement, l’hiver dernier, elle détient environ 3 % de son capital, ce qui en fait un des plus importants actionnaires. C’est à la fois inquiétant et rassurant.

À propos de ce blogue

Observateur et commentateur privilégié de l’économie québécoise depuis plus de 20 ans, René Vézina fait le point sur un monde en évolution constante. Il jette un regard critique sur les événements et les vulgarise pour faire ressortir les enjeux cachés.

René Vézina

Sur le même sujet

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.

Blogues similaires

Le bonheur en deux tatouages, selon Micael Dahlén

11/02/2019 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il est professeur à l'École d'économie de Stockholm. Et il a trouvé comment embellir votre vie à tout jamais!

Alex Bastide: l'entrepreneur qui voulait retourner au gym

13/02/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. «La vie est devenue lourde. J'ai vécu de l'anxiété, du désespoir. Je ne voulais plus être propriétaire unique.»

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.