Bourse chinoise: ouverture le 17 novembre

Publié le 14/11/2014 à 09:46

Bourse chinoise: ouverture le 17 novembre

Publié le 14/11/2014 à 09:46

Le 17 novembre est la date choisie pour lancer le nouveau programme d'accès réciproque au marché (ou MMA pour Mutual Market Access) entre les bourses de Shanghai et de Hong Kong (lien). Le MMA aura pour effet, sous certaines conditions bien précises, d'ouvrir le marché boursier chinois aux investisseurs internationaux tout en ouvrant le marché de Hong Kong aux investisseurs chinois. Dans les faits, jusqu'à concurrence des quotas établis, ce sont 568 titres négociés à la bourse de Shanghai et 266 titres négociés à la bourse de Hong Kong qui verront le bassin d'investisseurs les lorgnant s'étendre de façon considérable.


Un changement important dans l'accès à un marché peut causer un certain réajustement des prix sans que les perspectives des entreprises concernées aient changé pour autant. Les marchés de Hong Kong et de Shanghai présentant des différences notables au niveau de la représentation sectorielle, ils offriront de nouvelles occasions de diversification aux investisseurs qui feront le saut. Parallèlement, plusieurs titres déjà négociés sur les deux marchés (il y en a 86 à l'heure actuelle, connus sous l'appellation A-Shares pour leur version chinoise et H-Shares pour celle négociée à Hong Kong) s'y transigent à des prix sensiblement différents ouvrant la porte à des occasions d'arbitrage.


Pour la première phase du MMA, il semble que la meilleure façon pour les investisseurs étrangers de tirer profit du changement annoncé sera par l'entremise des titres négociés à Hong Kong qui ont le plus de chances de profiter du nouvel afflux d'investisseurs chinois. Quatre thèmes semblent particulièrement prometteurs:


1. Escompte important des H-Shares


Bien que dans l'ensemble l'escompte des H-Shares par rapport aux A-Shares ait sensiblement rétréci depuis l'annonce du MMA, plusieurs titres négociés sur les deux marchés offrent encore un escompte important à Hong Kong, dépassant parfois 15% pour la même entreprise selon les données de UBS.


2. Leaders régionaux et mondiaux de haute qualité


Les titres de leaders régionaux et mondiaux négociés sur le marché de Hong Kong, mais auxquels les investisseurs chinois n'avaient pas accès jusqu'à présent, risquent de profiter d'une demande en forte croissance pour leurs titres.


3. Opportunités uniques


Les entreprises de qualité opérant dans des industries sous-représentées en Chine devraient elles aussi voir la demande pour leurs titres augmenter sensiblement alors que les investisseurs chinois y établiront des positions.


4. Titres de petite et moyenne capitalisation de style croissance


Les investisseurs particuliers chinois sont reconnus pour leur préférence à l'endroit des titres de style croissance de petite et moyenne capitalisation. Il ne serait donc pas surprenant que cet attrait se traduise éventuellement par une prime payée sur ce type de titres à la bourse de Hong Kong, comme c'est le cas à la bourse de Shanghai.


L'investisseur avisé


L'investisseur avisé qui souhaite tirer profit des changements associés au MMA voudra s'assurer de bien comprendre les restrictions applicables et les risques associés à l'investissement sur les marchés émergents. Bien que certaines occasions d'arbitrage puissent sembler attrayantes, il sera capital de bien connaître les entreprises ciblées et de prendre position uniquement dans celles que l'investisseur serait à l'aise à détenir à long terme.


Questions à poser


Avant de prendre une décision, renseignez-vous auprès d'un professionnel qualifié:


- Quelle proportion de mon portefeuille est/devrait être exposée aux marchés émergents?


- Est-ce que mon gestionnaire est un spécialiste dans le domaine et gère-t-il mon portefeuille activement?


- Quelle latitude mon gestionnaire a-t-il pour adapter mon portefeuille aux opportunités ou aux risques du moment?

À propos de ce blogue

Au fil des ans, Pierre a conseillé un large éventail d'investisseurs privés et institutionnels, y compris des familles fortunées, des fondations et des fonds de pension sur la saine gestion de leurs actifs. Au-delà de sa connaissance approfondie des marchés financiers, des stratégies d'investissement et de la construction de portefeuille, il a développé une expertise plus particulière en matière de conseil aux investisseurs sur l'utilisation de stratégies de placement non traditionnelles et d'investissements internationaux. Le mandat de ce blogue est donc d'aiguiller les lecteurs dans l'exploration de pistes paraissant inhospitalières à première vue, mais pouvant mener à des expériences très gratifiantes lorsqu'on sait s'y orienter. Pierre est titulaire d'un MBA, porte les titres de Chartered Financial Analyst (CFA) et Chartered Alternative Investment Analyst (CAIA), et est également Fellow de l'Institut canadien des valeurs mobilières et de l'Institut des banquiers canadiens. Il travaille pour UBS (Canada) à titre de gestionnaire privé senior.

Pierre Czyzowicz

Sur le même sujet

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

16/02/2019 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.