Même l'investisseur a besoin d'une pause

Publié le 10/03/2018 à 12:21

Même l'investisseur a besoin d'une pause

Publié le 10/03/2018 à 12:21

Photo 123rf

BLOGUE INVITÉ. Les marchés boursiers ne sont pas de tout repos pour l’investisseur. Les sources de stress y sont multiples alors que l’investisseur est sans cesse confronté à des conditions changeantes et à la nécessité de prendre des décisions concernant les titres de son portefeuille ou ceux qu’il voudrait y ajouter.


Alors que bien des gens ont profité de la relâche scolaire, j’ai pensé attirer l’attention sur un aspect de l’investissement dont on ne parle que rarement: la nécessité de se reposer.


L’importance cruciale du sommeil est de plus en plus discutée dans le monde du sport de haut niveau. Dans un univers où les médailles sont souvent gagnées par quelques centièmes de seconde, tout avantage relatif devient critique. Je dirais que le sommeil est particulièrement important parce qu’il influe non seulement sur le niveau de motivation, sur l’attitude générale, sur la récupération physique et mentale après l’effort, mais aussi sur les processus cognitifs d’un athlète. Un sommeil adéquat n’est pas seulement important en période de compétition, il l’est tout autant en période d’entraînement.


Je lisais récemment une étude intéressante sur le sujet dans la revue Strength and Conditioning Journal de février 2016 intitulée «The Importance of Sleep for Athletic Performance», écrite par Geoff J. G. Marshall, coach physique à Middlesex University and British Fencing, et Anthony N. Turner, directeur des études aux programmes post-graduation au London Sport Institute de l’Université Middlesex. Selon les auteurs, «la privation de sommeil mène à une performance diminuée, à une motivation et à un niveau d’éveil réduits et à des processus cognitifs inférieurs qui se traduisent par de faibles niveaux d’attention et de concentration ainsi qu’à une perception accrue de la fatigue et de la douleur.»


Dans cette étude, les auteurs, recommandent au moins 7 à 9 heures de sommeil par jour afin d’assurer une récupération psychologique (qui affecte la capacité d’apprendre, la motivation et la mémoire) et physiologique adéquate.


Il me semble évident que ce qui s’applique à l’athlète s’applique tout autant au gestionnaire de portefeuille ou à l’investisseur sérieux qui visent à améliorer leur performance boursière à long terme. Lorsque vient le moment de prendre une décision, mieux vaut être reposé et calme que fatigué et stressé.


À mon avis, un autre aspect crucial de l’entraînement de l’athlète de haut niveau concerne la nécessité de prendre régulièrement des périodes de congé de son sport. Il est à mon avis contre-productif pour un athlète de s’entraîner sept jours par semaine, 12 mois par année, sans relâche. Il importe de prendre des journées de congé régulières (une ou deux par semaine) ainsi que des périodes de relâche plus longues, par exemple deux semaines ou un mois. Souvent, les meilleures périodes pour prendre de tels congés sont après des compétitions importantes où le niveau de stress est souvent très élevé. Dans de telles périodes de relâche, il n’est pas obligatoire d’arrêter tout exercice physique, mais c’est souvent une bonne idée de s’éloigner le plus possible du sport que l’on pratique activement.


De telles périodes, permettent non seulement au corps et à l’esprit de récupérer, mais elles permettent aussi de prendre du recul face à son sport et à recharger les batteries pour reprendre l’entraînement à un haut niveau d’intensité et de motivation.


J’estime personnellement que c’est un peu la même chose pour un investisseur à temps plein. Il importe de prendre des pauses régulières de l’investissement, de prendre du recul par rapport au marché boursier et à son portefeuille. Pendant ces périodes, on peut en profiter pour lire les livres qu’on n’a pas le temps de lire en temps normal. Après de telles pauses, on revient énergisé et prêt à faire face au feu roulant de la Bourse.


Bonne semaine de relâche!


Philippe Le Blanc, CFA, MBA

À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Blogues similaires

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

Est-ce un mauvais moment pour investir en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Devriez-vous vendre vos titres lorsque les experts prédisent une correction boursière?