5 principes pour tirer profit des transactions d'initiés

Publié le 27/02/2012 à 11:47, mis à jour le 12/04/2012 à 11:26

5 principes pour tirer profit des transactions d'initiés

Publié le 27/02/2012 à 11:47, mis à jour le 12/04/2012 à 11:26

BLOGUE. Un initié est une personne physique ou morale liée de près à une entreprise ouverte. On divise généralement les initiés en trois catégories : les actionnaires importants (au moins 10 % des actions au Canada et 5 % aux États-Unis), les membres du conseil d’administration et les dirigeants d’entreprise. La loi sur les valeurs mobilières veut que ces personnes divulguent les transactions sur les actions de la compagnie pour laquelle elles sont initiées. Aux États-Unis, les initiés ont jusqu’au dixième jour du mois suivant leur transaction pour la divulguer alors qu’au Canada, ils ont jusqu'à la fin du mois suivant.


Évidemment, les transactions d’initiés sont une mine d’information inestimable pour les investisseurs. Par contre, toutes les transactions d’initiés n’ont pas la même valeur. Voici cinq principes qui guident mes analyses des transactions d’initiés :


1er principe : les initiés battent le marché! Plusieurs études le démontrent et c’est un peu normal puisque les initiés ont l’avantage de très bien connaître leur entreprise.


2ème principe : ne vous laissez pas influencer par les ventes d’initiés. Il y a de nombreuses raisons pour qu’un initié vende (pour diversifier son portefeuille, pour payer ses impôts, pour s’acheter un chalet, etc.) mais une seule raison pour qu’il achète : s’enrichir!


3ème principe : Les initiés ne sont pas tous égaux. Les meilleurs initiés quand vient le temps d’acheter leur titre sont les présidents, suivis par les membres de la haute direction. Ensuite, on retrouve les administrateurs et à la toute fin, les actionnaires importants. Il faut dire aussi que, dans certains cas, les administrateurs peuvent avoir été forcés d'acheter des actions afin de se conformer aux règles internes de l’entreprise. Les transactions d’actionnaires importants tels les fonds communs et les caisses de retraite (La Caisse de dépôt) ont pour moi peu de signification.


À propos de ce blogue

Philippe Le Blanc est gestionnaire de portefeuille chez COTE 100 et éditeur de la Lettre financière COTE 100.

Philippe Leblanc
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Chute du pétrole: il ne faut pas crier au loup

Mis à jour le 09/11/2018 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Aux dires de deux experts, le déclin record du pétrole n'envoie pas de signal économique.

Blogues similaires

Les pros prévoient un dernier élan de 12% pour le S&P 500

BLOGUE. Le sondage de Bank of America Merrill Lynch révèle que les pros ont acheté pendant la dernière correction.

Est-ce un mauvais moment pour investir en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Devriez-vous vendre vos titres lorsque les experts prédisent une correction boursière?