L'avenir du mCommerce passera par la technologie NFC

Publié le 26/10/2011 à 10:59, mis à jour le 26/10/2011 à 11:53

L'avenir du mCommerce passera par la technologie NFC

Publié le 26/10/2011 à 10:59, mis à jour le 26/10/2011 à 11:53

La technologie NFC représentée Source - Éric Poirier, Directeur artistique Transcontinental

La technologie NFC (Near Field Communications) est déjà présente dans le marché de la mobilité mais n’a pas réussi à engranger un taux de pénétration élevé, ni un engouement aussi grand que d’autres technologies mobiles comme les codes QR ou la réalité augmentée. Les projections du nombre de téléphones dotés de la technologie NFC se situent entre 40M et 150M, soit près de 3% et 11% du total des téléphones dans le monde vendus en 2011. Aussi, elle demeure encore relativement obscure comme technologie et n’a certainement pas l’attrait des codes QR (voir mon blogue sur les codes QR). Elle représente toutefois un potentiel énorme en terme d’eCommerce et un bouleversement dans la vie de tous les jours, en transformant notre téléphone en dispositif de paiement, remplaçant carrément la carte de crédit. En décembre 2010 au Japon, il y a eu près de 7,6M d’abonnés mobiles qui ont fait une transaction monétaire utilisant la technologie NFC.


Pour me suivre sur Twitter: @patrickgagne

Les signaux avant-coureur d’Apple et de Google
Apple a soumis récemment des demandes de brevets reliés à la technologie NFC (Near Field Communications), qui laissent anticiper l’arrivée imminente de l’entreprise dans le secteur du paiement par mobile (probablement avec le lancement de l’iPhone 5 prévu pour l’automne 2012). Les brevets incluent des cas d’usages concrets centrés sur des modèles d’affaires fournissant les capacités de faire du marketing très ciblé pour les annonceurs. Les exemples de brevets couvrent notamment la chaine du commerce électronique par mobile si on se fie aux brevets déposés par Apple et qui portent les noms suivants : iPay, iBuy et iCoupons. Ces demandes de brevets font suite à l’embauche en 2010 chez Apple d’experts dans le domaine du NFC.

Pour sa part, Google a laissé tomber les codes QR qu’elle utilisait dans les commerces reliés à « Google Places » aux États-Unis, au profit de la technologie RFID avec laquelle elle fait des tests actuellement; la prochaine étapes sera naturellement le NFC. Google est également très impliquée comme membre principal au "NFC Forum".

Ceci laisse croire que ce n’est qu’une question de mois (au plus 12) avant que l’introduction de la NFC ne s’accélère.


Ça sert à quoi la technologie NFC?
Le NFC (ou en Français « communication en champ proche ») est une technologie de communication mobile qui permet l’échange d’informations entre deux appareils. Un appareil mobile muni de la technologie NFC peut échanger des informations avec des dispositifs qui sont dotés d’une puce sans contact (ie. un appareil photo ou une borne de paiement) et avec d’autres téléphones mobiles qui ont aussi la technologie NFC.


Les usages qui existent actuellement se regroupent en trois types de mises en application :


1. Le NFC comme lecteur de Tag (« Tag reader ») : comme exemples d’applications, on peut citer la récupération de la clef WiFi d'un point d'accès en approchant son téléphone de la borne de diffusion, la validation d’un titre de transport prépayé dans l’autobus ou le métro, ou pour faire un check-in « Google Places » dans un commerce en lisant un tag affiché à la porte (sans avoir à ouvrir l’application), le téléphone comme clef de voiture ou comme carte d’identité.


2. Le NFC comme remplacement de la carte de crédit : comme exemples d’applications, on peut citer le paiement à la caisse d’un commerce, l’achat d’un titre de transport, la réclamation d’un coupon d’achat en magasin directement à la caisse (ce qu’Apple est probablement en train de développer).


3. La communication « Peer-to-peer » en approchant son téléphone d’un autre téléphone sans passer par une application: comme exemples d’applications, on peut citer le partage de fichiers, le transfert d’argent d’un téléphone à l’autre (« je te prête 5$ »), une partie de « Battleship » entre deux tablettes numériques côte à côte.


Les avantages de la technologie NFC par rapport à d’autres technologies telles que les codes QR ou le RFID (la puce utilisée dans la carte Opus de la STM) sont non-négligeables :
- elle permet une communication bidirectionnelle sécurisée ; donc du téléphone, on peut transmettre directement des informations à un autre dispositif et en recevoir (ie. un numéro de carte de crédit à une borne pour payer un billet de cinéma). En comparaison, les codes QR ne permettent qu’une communication unidirectionnelle, du « tag » QR au téléphone.
- elle ne nécessite aucune installation d’applications mobiles sur son téléphone
- elle permet de stocker, lire et transmettre des informations
- par sa capacité de remplacer la carte de crédit, elle augmente les possibilités de transactions entre l’entreprise et sa clientèle


Bref, la NFC est une technologie qui comprend beaucoup plus de possibilités que les autres technologies mobiles de transmissions de données comme les codes QR. Il y a fort à parier qu’une fois qu’Apple sera entrée dans la course avec le lancement de l’iPhone 5, la technologie NFC deviendra beaucoup plus répandue. Au-delà des considérations commerciales, on peut anticiper un changement important dans les usages du téléphone et les applications dans la vie de tous les jours.


À mercredi prochain !

Le buzzword de la semaine : Engagement, calque de l’anglais qui réfère vaguement à un indicateur de la proximité qu’une marque aura avec ses adhérents (consommateurs, lecteurs, membres, etc.) par le bais des canaux existants dans les médias sociaux comme Facebook, Google+ ou Twitter; un exemple d’indicateur de l’engagement peut être le nombre de réponses à un « post » par une marque sur Twitter, ou encore le nombre de « J’aime » dans une campagne sur Facebook.



À propos du blogue "Horizons Numériques"
Nous sommes au cœur d’une révolution numérique où les changements bouleversent le monde du marketing et des communications, et aussi la vie de tous les jours. Comme je suis en général assez méfiant des modes technos (ou « hype »), je garde un regard toujours critique sur les nouvelles tendances qui se créent.
Dans ce blogue, je ferai donc état des tendances dans le secteur numérique et donnerai une perspective critique sur les événements qui se déroulent et les modes technos qui se créent à tous les jours, en les rattachant à des perspectives d’affaires.
Je tenterai aussi de faire des projections d’avenir de temps à autres, question de me « mouiller » un peu. Je vous inviterai à en faire autant. Nous verrons bien avec le temps qui aura eu raison ;-)


J’occupe le poste de directeur principal, stratégie numérique chez Transcontinental
Pour me suivre sur Twitter: @patrickgagne


 

À propos de ce blogue

Nous sommes au cœur d’une révolution numérique où les changements bouleversent le monde des affaires et ont un impact sur la vie de tous les jours. Chaque jour, de nouvelles entreprises naissent et viennent bouleverser des secteurs d’activités dits traditionnels. L’innovation doit devenir un modus vivendi pour les entreprises, et non plus un seul modus operandi. « Innovate or die » devient une réalité d’aujourd’hui.

Patrick Gagné

Sur le même sujet

Apple fracasse les attentes

Il y a 20 minutes | AFP

L'entreprise connaît son meilleur 4e trimestre grâce à des ventes records de l'iPhone.

Comment devenir un orateur digne de Steve Jobs?

14/10/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le PDG d'Apple avait un secret. Un secret qu'il avait puisé chez... Aristote!

Réagissez à cet article
 commentaires