Vous rêviez de la semaine de 4 jours? Osedea l'a fait!

Publié le 25/10/2018 à 06:09

Vous rêviez de la semaine de 4 jours? Osedea l'a fait!

Publié le 25/10/2018 à 06:09

Priorité au bien-être au travail... Photo: DR

À partir du 5 novembre, les employés de la start-up montréalaise Osedea vont tous pouvoir bénéficier de la semaine de 4 jours. Plus précisément, de la semaine de 4 jours une semaine sur deux, rémunérée sur la base d’une semaine de travail complète.


Ainsi, chacun des 26 employés pourra, à sa guise, prendre un mardi, un mercredi ou un jeudi de libre toutes les deux semaines. Et ce, pour prendre du temps pour soi, en famille, ou bien pour mener à bien un projet personnel, voire juste pour se ressourcer.


Il s’agit là d’un projet pilote qui vise à améliorer le bien-être des employés d’Osedea, qui est spécialisée dans le développement d’applications web et mobiles et qui compte parmi ses clients TVA Sports, Qub Radio et le Musée des beaux-arts de Montréal. Un bien-être qui est une véritable priorité pour cette start-up qui tient à se démarquer sur le plan managérial dans la guerre actuelle des talents, particulièrement vive dans le domaine des TI.


La semaine de 4 jours s’ajoute à d’autres initiatives en ce sens:


Tout nouvel employé peut bénéficier de 3 mois dédiés à sa croissance personnelle. Il peut, entre autres, suivre un programme de formation, assister à des conférences et des congrès, ou bien participer à des marathons de programmation.


Le programme «Rêves devenus réalités» s’adresse à ceux qui ont deux années d’ancienneté. Il consiste à aider quiconque chérit un rêve personnel, que ce soit, par exemple, la réalisation d’un voyage exotique, ou bien l’implication dans des opérations de bénévolat. L’entreprise verse une allocation de 5.000$ et octroie 6 semaines de congé afin de permettre au «rêveur» d’aller au bout de son projet.


«L’idée de la semaine de 4 jours m’est venue lorsque j’ai moi-même réalisé mon rêve, à savoir effectuer un périple de plusieurs semaines en Nouvelle-Zélande et à Oman, dit Martin Coulombe, fondateur et président d’Osedea. J’ai trouvé qu’elle illustrait parfaitement notre philosophie : travailler ensemble sur des projets d’exception dans un cadre de travail sain, agréable et épanouissant, tout en veillant à profiter à fond de la vie.»


Que va donner ce projet pilote? Les employés vont-ils en être ravis? Cela va-t-il booster la marque d’Osedea auprès des talents émergents du Québec et même d’ailleurs?


Certes, le temps le dira. Toutefois, un signe montre que le succès est à portée de main. Il se trouve en effet que le cabinet d’études Angus Reid a récemment dévoilé les résultats d’un sondage mené au Canada à ce sujet. Et - tenez-vous bien! - près de 7 Canadiens sur 10 (68%) disent qu’ils préfèreraient avoir une semaine de 4 jours (longue de 10 heures de travail) à la semaine actuelle de 5 jours (longue de 8 heures); ce qui correspond à un gain en popularité de 25 points de pourcentage par rapport à 1981, année où un sondage similaire avait été mené au Canada.


Oui, vous avez bien lu: l’idée de la semaine de 4 jours est ultra populaire ici, même s’il fallait travailler chaque jour plus longtemps. Alors, imaginez un peu l’engouement si les journées de travail continuaient de durer 8 heures et si la journée off était intégralement rémunérée…


À noter, je me permets de le souligner, que toutes les tranches d’âges (milléniaux, X, baby-boomers) s’accordent pour donner la même réponse. Oui, tout le monde est unanime concernant la semaine de 4 jours. D’où mon intuition que les employeurs qui entendent attirer et retenir à eux les talents d’aujourd’hui et de demain feraient bien de s’inspirer de l’initiative d’Osedea. Qu’en pensez-vous?


Pour finir, un tout dernier point: la même étude d’Angus Reid montre que la moitié des Canadiens (47%) seraient prêts à envisager la semaine de 3 jours. Mais bon, soyons honnêtes, nous n’en sommes pas encore là…


Découvrez mes précédents billets


Mon groupe LinkedIn


Ma page Facebook


Mon compte Twitter


Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement



À propos de ce blogue

EN TËTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Leaders, voici pourquoi vos conseils ne sont jamais écoutés!

19/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. À force d'agir en expert «qui sait toujours tout sur tout», les oreilles des autres deviennent sourdes.

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

13/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.

Blogues similaires

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

16/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...