Comment ne plus jamais crouler sous les courriels?

Publié le 10/07/2018 à 06:09

Comment ne plus jamais crouler sous les courriels?

Publié le 10/07/2018 à 06:09

Notre quotidien au travail en est devenu étouffant... Photo: DR

Disons-le clairement, les courriels sont devenus un fléau. Il suffit de s’absenter une longue fin de semaine pour crouler sous leur masse et pour se retrouver contraint et forcé de passer un temps fou à les consulter et à répondre aux plus urgents d’entre eux. Est-ce que je me trompe? Hum, je sais bien que non…


Que faire pour remédier à cette situation qui, avouons-le, ne cesse d’empirer? Peut-être bien prendre le taureau par les cornes, et – enfin – oser le renverser d’un coup sec.


C’est du moins ce qu’a osé faire le coach américain Tim Ferriss, l’auteur des bestsellers The 4-Hour Workweek (Harmony, 2009), Tools of Titans (Houghton Mifflin Harcourt, 2016) et Tribe of Mentors (Houghton Mifflin Harcourt, 2017). Avec succès, semble-t-il.


Qu’a-t-il fait, au juste? Ceci :


> Limiter drastiquement le nombre de consultation de sa boîte de courriels. Tim Ferriss a décidé de limiter le nombre de fois où il consultait sa boîte de courriels. Et ce, de manière drastique : il a pris la résolution de ne l’ouvrir… qu’une fois par semaine !


Il a programmé une réponse automatique avec le texte suivant : «Bonjour. Étant donné le nombre important de mes engagements, j’ai pris la décision de ne consulter ma boîte de courriels qu’une fois par semaine. Si votre message est urgent (vous ne pouvez vraiment pas attendre une semaine), alors appelez-moi sur mon cell. Si vous n’avez pas mon numéro, merci de patienter jusqu’à ce que je consulte ma boîte de courriels.»


C’est tout. Il s’y est tenu. Et ça marche. Car, comme par magie, il s’est mis à recevoir de moins en moins de pourriels, ou, pour le dire plus poliment, de «courriels inutiles»…


À noter que Tim Ferriss s’est astreint à une discipline particulière, en matière de gestion de courriels. Ses réponses son toujours brèves et collent au plus près au contenu du message qui lui a été envoyé. La plupart de ses réponse ne dépassent jamais les cinq phrases.


Bref, efficacité, efficacité, efficacité.


À vous, par conséquent, de profiter de l’été pour vous inspirer du trucs ultrasimple de Tim Ferriss pour ne plus crouler sous les courriels. Il est clair que n’ouvrir votre boîte de courriels qu’uen fois par semaine n’est sûrement pas tenable, néanmoins vous pourriez peut-être envisager de ne l’ouvrir qu’une fois le matin et qu’une fois l’après-midi. Et l’expérimenter pendant une semaine, histoire de voir si cela déclenche – ou pas – un vent de panique tout autour de vous…


En passant, l’écrivain brésilien Paulo Coelho a dit dans son Manuel du guerrier de la lumière : «Ce qui noie quelqu’un, ce n’est pas le plongeon, mais le fait de rester sous l’eau».


Découvrez mes précédents billets


Mon groupe LinkedIn


Ma page Facebook


Mon compte Twitter


Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement


 

À propos de ce blogue

EN TËTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

5 trucs ultra simples pour améliorer vos prises de parole

19/07/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Parler en public n'est jamais chose aisée. À moins d'user de ces astuces préconisées par Seth Godin.

Comment n'avoir que des réunions efficaces?

04/07/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Trop souvent, le temps est long en réunion. Mais fort heureusement, cela pourrait bientôt changer.

Blogues similaires

Pourquoi j'investis dans une campagne de financement participatif

19/07/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici l'histoire d'une des 4 campagnes québécoises de financement participatif en capital, Hardbacon.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...