Sommes-nous fondamentalement individualistes?

Publié le 19/11/2012 à 08:00, mis à jour le 19/11/2012 à 07:59

Sommes-nous fondamentalement individualistes?

Publié le 19/11/2012 à 08:00, mis à jour le 19/11/2012 à 07:59

Les femmes, surtout, aiment à se distinguer des autres. Photo: DR

BLOGUE. Petite interrogation existentielle : quand nous sommes avec des amis ou des collègues, avons-nous tendance à nous conformer aux opinions des autres, ou au contraire, à nous en distinguer? J'imagine d'ici votre réflexion : «Ça dépend de la personnalité de chacun. Les timorés vont suivre le troupeau, et les leaders, eux, vont tout faire pour s'illustrer». Blah blah blah. La réponse n'est pas aussi simple que ça, vous vous en doutez bien…


Découvrez mes précédents posts


Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter


N'oublions jamais que nous sommes avant tout des animaux sociaux. Qu'il nous faut le contact d'autrui pour avoir une "bonne vie", eudaimonia en grec, comme disait Aristote. Que sans les autres, nous dépéririons, nous nous étiolerions, un peu comme les prisonniers, dont la punition consiste justement à être coupés de la société.


Mais voilà, ce contact, nous est-il nécessaire pour nous sentir bien au sein du groupe, ou au contraire pour nous permettre d'exprimer notre individualité? C'est ce qu'on voulu savoir trois chercheurs, à savoir : Monic Sun, professeure de marketing à Stanford (États-Unis); Xiaoquan Zhang, professeur de management à l'Université de science et de technologie de Hong Kong (Chine); et Feng Zhu, professeur de biologie moléculaire à l'Université de Californie du Sud (États-Unis). Le fruit de leur travail se trouve dans une étude intitulée To belong or to be different? Evidence from a large-scale field experiment in China. Celle-ci apporte une réponse qui en surprendra plus d'un…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue d’Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir au travail. Olivier Schmouker est aussi chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier ainsi qu'auteur du bestseller «Le Cheval et l'Âne au bureau» (Éd. TC Média, 2013), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Savez-vous reconnaître une opportunité?

BLOGUE. L'opportunité? Est-ce un coup de chance? Ou est-ce le fruit d'un travail acharné? Voici comment le savoir.

Êtes-vous vraiment utile à votre équipe?

22/09/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Au travail, des équipes sont plus efficaces que d’autres. Et si ça ne tenait qu'à vous, dans le fond...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Une Québécoise dans le Top 10 des entrepreneures canadiennes

19/09/2014 | Diane Bérard

La Québécoise Noémie Dupuy, de Studio Budge, se classe 8/100 des entreprises canadiennes gérées par des femmes.

Les sept croyances à contre-courant de Peter Thiel, fondateur de PayPal

22/09/2014 | Julien Brault

Dans son livre Zero to One, Peter Thiel fait voler en éclats plusieurs principes érigés en vérités dans la Valley.

Ça risque d'être moins gentleman pour la Catalogne

21/09/2014 | René Vézina

Après l’Écosse, ce sera au tour de la Catalogne de tenir un référendum sur son ...