Quel type de casse-pieds êtes-vous?

Publié le 22/02/2013 à 09:39, mis à jour le 25/02/2013 à 15:36

Quel type de casse-pieds êtes-vous?

Publié le 22/02/2013 à 09:39, mis à jour le 25/02/2013 à 15:36

Certains casse-pieds ont tendance à la prétention. Photo: DR

BLOGUE. Je suis sûr et certain que, pas loin de vous, un collègue vous irrite. À chaque fois que vous le croisez, ou même à chaque fois que vous pensez à lui, vos poils se hérissent, vos muscles se contractent et votre bouche lâche un soupir de résignation. Et vous pensez, en secret : «Oh non, encore lui, ce casse-pieds…»


Découvrez mes précédents billets


Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter


Mais voilà, vous êtes-vous déjà demandé ce que, lui, pensait de vous? Et avez-vous poussé la réflexion jusqu'à vous demander si, par hasard, vous ne seriez pas vous-même le casse-pieds de quelqu'un que vous connaissez?


Enfin, vous êtes-vous demandé si, à force de voir ce fameux collègue comme l'emmerdeur de service, vous n'occultiez pas de la sorte nombre de ses qualités humaines et professionnelles?


Pour répondre à toutes ces interrogations existentielles, rien de mieux qu'un petit quiz. C'est pourquoi je vous invite à répondre le plus honnêtement du monde aux questions suivantes, élaborées par le coach Dominique Chalvin, coauteur avec Delphine Barrais du livre Managez des personnalités difficiles (ESF Éditeur, 2010).


Le principe est simple. À chaque question, vous répondez par «oui» ou par «non». À chaque réponse correspond une lettre, A, B, C ou D. À la toute fin, comptez le nombre de A, de B, de C et de D que vous avez, et reportez-vous au diagnostic final pour découvrir quel type de tannant vous êtes.


Prêts? Go!

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue d’Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir au travail. Olivier Schmouker est aussi chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier ainsi qu'auteur du bestseller «Le Cheval et l'Âne au bureau» (Éd. TC Média, 2013), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Faire carrière en philanthropie, pourquoi pas?

22/09/2014 | Alexandre Raymond

BLOGUE. Qui aurait cru qu’un jour la philanthropie serait une avenue intéressante pour y faire carrière?

Et si vous écoutiez vraiment vos émotions au travail...

19/09/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La colère, l'angoisse, la peur… Au travail, nous taisons nos émotions fortes. Mais pourquoi donc, au juste?

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Pourquoi ces 10 entreprises sont les meilleurs employeurs des États-Unis

29/10/2014 | Diane Bérard

Le 6e palmarès Glassdoor, basé sur les commentaires des employés, désigne Bain&Co comme meilleur employeur américain.

Patrick Pichette accueille la Maison Notman au sein de Google for Entrepreneurs

24/10/2014 | Julien Brault

La Maison Notman, le haut lieu des start-ups à Montréal, devient aujourd’hui le deuxième hub ...

Des villes plus intelligentes pour des citoyens mieux servis

Édition du 01 Novembre 2014 | René Vézina

BLOGUE. Près de 200 personnes ont participé à la récente conférence Les Affaires sur l'enjeu des villes ...