L'union fait-elle vraiment la force?

Publié le 26/02/2013 à 09:45, mis à jour le 28/02/2013 à 14:00

L'union fait-elle vraiment la force?

Publié le 26/02/2013 à 09:45, mis à jour le 28/02/2013 à 14:00

Le groupe transcende le talent de chacun... Photo: DR

BLOGUE. «L'union fait la force». Le dicton est vieux comme le monde. Et de nombreux exemples semblent l'appuyer : pensons simplement aux Rolling Stones, dont aucun des membres n'a réussi à faire en solo un album historique alors que tous unis, ils forment l'un des plus grands groupes de rock du monde. Mais voilà, ne s'agirait-il pas là que d'exceptions remarquables, qui donc ne confirmeraient en rien la règle?


Découvrez mes précédents billets


Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter


C'est justement ce que se sont demandés trois chercheurs allemands de l'Université de Duisburg-Essen, à savoir Jeannette Brosig-Koch, professeure d'économie, et deux de ses étudiants, Timo Heinrich et Christoph Helbach. Le fruit de leur travail se trouve dans une étude intitulée Does truth win when teams reason strategically? Une étude passionnante que je m'empresse de partager avec vous…


Ainsi, il a été demandé à 45 étudiants de participer à un petit jeu de stratégie, concocté par Mme Brosig-Koch. Les règles du jeu étaient très simples. Un trésor est enfoui au fond d'une galerie souterraine, qui n'a qu'un seul chemin et qu'une seule entrée. L'ennui, c'est que des rochers bloquent le passage. Il s'agit donc de les retirer pour accéder au trésor.


Comment s'y prendre? Chaque joueur joue contre le même adversaire, soit l'ordinateur. Sur l'écran, chacun voit le nombre de rochers (des cubes rouges) qui bloquent le passage. Chacun joue à tour de rôle, et peut retirer de 1 à 4 rochers d'un coup. L'objectif est de ne laisser à la toute fin qu'un rocher, de telle sorte que l'autre devant jouer et retirer le rocher, on est ensuite le premier à accéder au trésor. Stratégique, n'est-ce pas?


Fait important à noter, les participants n'étaient pas tous placés dans les mêmes conditions de jeu. Une moitié (21 personnes) d'entre eux jouaient individuellement contre l'ordinateur. Et l'autre (24 personnes) étaient en équipes de deux pour affronter l'ordinateur.


Résultats? Fort intéressants…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue d’Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir au travail. Olivier Schmouker est aussi chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier ainsi qu'auteur du bestseller «Le Cheval et l'Âne au bureau» (Éd. TC Média, 2013), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Êtes-vous vraiment utile à votre équipe?

BLOGUE. Au travail, des équipes sont plus efficaces que d’autres. Et si ça ne tenait qu'à vous, dans le fond...

Et si vous écoutiez vraiment vos émotions au travail...

19/09/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La colère, l'angoisse, la peur… Au travail, nous taisons nos émotions fortes. Mais pourquoi donc, au juste?

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Une Québécoise dans le Top 10 des entrepreneures canadiennes

19/09/2014 | Diane Bérard

La Québécoise Noémie Dupuy, de Studio Budge, se classe 8/100 des entreprises canadiennes gérées par des femmes.

Ces étudiants montréalais ont obtenu 30 000 $ pour fabriquer du pot biosynthétique

19/09/2014 | Julien Brault

Nombreux sont les étudiants de 2e et 3e cycle qui expérimentent avec le pot. Deux Montréalais en ont fait une start-up.

Ça risque d'être moins gentleman pour la Catalogne

21/09/2014 | René Vézina

Après l’Écosse, ce sera au tour de la Catalogne de tenir un référendum sur son ...