L'union fait-elle vraiment la force?

Publié le 26/02/2013 à 09:45, mis à jour le 28/02/2013 à 14:00

L'union fait-elle vraiment la force?

Publié le 26/02/2013 à 09:45, mis à jour le 28/02/2013 à 14:00

Le groupe transcende le talent de chacun... Photo: DR

BLOGUE. «L'union fait la force». Le dicton est vieux comme le monde. Et de nombreux exemples semblent l'appuyer : pensons simplement aux Rolling Stones, dont aucun des membres n'a réussi à faire en solo un album historique alors que tous unis, ils forment l'un des plus grands groupes de rock du monde. Mais voilà, ne s'agirait-il pas là que d'exceptions remarquables, qui donc ne confirmeraient en rien la règle?


Découvrez mes précédents billets


Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter


C'est justement ce que se sont demandés trois chercheurs allemands de l'Université de Duisburg-Essen, à savoir Jeannette Brosig-Koch, professeure d'économie, et deux de ses étudiants, Timo Heinrich et Christoph Helbach. Le fruit de leur travail se trouve dans une étude intitulée Does truth win when teams reason strategically? Une étude passionnante que je m'empresse de partager avec vous…


Ainsi, il a été demandé à 45 étudiants de participer à un petit jeu de stratégie, concocté par Mme Brosig-Koch. Les règles du jeu étaient très simples. Un trésor est enfoui au fond d'une galerie souterraine, qui n'a qu'un seul chemin et qu'une seule entrée. L'ennui, c'est que des rochers bloquent le passage. Il s'agit donc de les retirer pour accéder au trésor.


Comment s'y prendre? Chaque joueur joue contre le même adversaire, soit l'ordinateur. Sur l'écran, chacun voit le nombre de rochers (des cubes rouges) qui bloquent le passage. Chacun joue à tour de rôle, et peut retirer de 1 à 4 rochers d'un coup. L'objectif est de ne laisser à la toute fin qu'un rocher, de telle sorte que l'autre devant jouer et retirer le rocher, on est ensuite le premier à accéder au trésor. Stratégique, n'est-ce pas?


Fait important à noter, les participants n'étaient pas tous placés dans les mêmes conditions de jeu. Une moitié (21 personnes) d'entre eux jouaient individuellement contre l'ordinateur. Et l'autre (24 personnes) étaient en équipes de deux pour affronter l'ordinateur.


Résultats? Fort intéressants…

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue d’Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à être plus épanoui dans son travail. Olivier Schmouker est rédacteur en chef du magazine Premium , chroniqueur du journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Âne au bureau» (Éd. Transcontinental, 2013).

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Comment devenir vraiment courageux?

23/04/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Le courage, c'est réussir à raisonner en pleine incertitude. Voici comment s'y prendre.

Avez-vous vraiment confiance en vous?

22/04/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pour s'en faire une idée, un petit quiz qui vous prendra trois minutes de votre temps.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

La BDC démystifie l'échec et lance un prix de résilience

22/04/2014 | Diane Bérard

LA BDC lance un nouveau prix qui récompense les entrepreneurs qui ont rebondi après un échec.

Marc-André Sabourin, pdg d'Inouï, veut réinventer l’industrie du livre avec des titres à 2,99$

23/04/2014 | Julien Brault

La start-up québécoise Inouï, qui sera officiellement lancée vendredi prochain, fait le pari ...

Intéressante nouveauté dans le cabinet Couillard : ministère de l'Immigration ET de l'Inclusion

BLOGUE. Peut-être ne voulait-on pas utiliser le terme politiquement chargé d’«intégration»?