Et si vous regardiez votre heure de lunch autrement...

Publié le 13/09/2018 à 06:06

Et si vous regardiez votre heure de lunch autrement...

Publié le 13/09/2018 à 06:06

Au Canada, 1 employé sur 2 mange tout seul devant son écran d'ordinateur... Photo: DR

Que faites-vous durant l’heure du lunch ? Savourez-vous un repas santé en prenant tout votre temps afin de pouvoir redoubler d’ardeur au travail pendant tout l’après-midi ? En profitez-vous pour faire un peu de yoga ? Vous cultivez-vous à l’aide d’un podcast ?


Vous voulez que je vous dise la vérité ? Eh bien, les chances sont fortes qui vous ne fassiez à peu près rien de tout ça…


Au Canada, 1 employé sur 2 (49%) ne décolle pas de son bureau : ils grignotent devant l’écran de leur ordinateur, tout en naviguant sur le Web ou sur les médias sociaux. Ils préfèrent même ça à discuter de tout et de rien avec un ou plusieurs de ses collègues (ce que font tout de même 45% des employés, de temps à autres). C’est du moins ce qui ressort d’une étude de la firme de recrutement OfficeTeam, une division du cabinet-conseil Robert Half.


Pis, durant la pause du midi, nombre d’employés… continuent de travailler ! En effet, 38% d’entre eux répondent alors aux appels et aux courriels en souffrance, et 32% règlent ce qui doit l’être avant la fin de la journée.


Bref, on ne peut plus vraiment parler de «pause», dans ces cas-là, tant les employés concernés n’en profitent pas pour décrocher. Une attitude clairement néfaste pour leur bien-être physique et psychique, cela va sans dire.


Toutefois, certains ont de bons réflexes. Par exemple, il arrive à 31% des employés de faire de l’exercice ou d’aller marcher dehors après avoir pris leur repas. Idem, le quart d’entre eux en profitent pour se changer les idées, en magasinant (27%) ou bien en se plongeant dans un roman (25%).


«Même lors des journées où l’on est débordé, il est important de profiter au maximum du temps de pause dont on dispose, car ça permet d’aérer notre cerveau, dit Koula Vasilopoulos, présidente de district, Ouest du Canada, de Robert Half. Au lieu de nous tourner instinctivement vers notre cellulaire ou de garder les yeux rivés à notre écran d’ordinateur, mieux vaut nouer des liens plus serrés avec nos collègues, ou encore nous mettre en forme en faisant un peu d’exercice. Et ce, en raison du fait que ces petits gestes contribuent grandement à notre satisfaction au travail.»


Que retenir de tout cela ? Ceci, à mon avis :


> Qui entend gagner en bien-être au travail se doit de voir son heure de lunch tout autrement. Il lui faut en profiter pour s’épanouir sur le plan personnel, et donc perdre la mauvaise habitude de se replier sur lui-même durant cette période centrale de la journée. Il peut, par exemple, prendre le temps de discuter en profondeur avec des collègues, voire avec des collègues d’autres services, qu’il connaît nécessairement moins bien. Autre exemple : il peut se cultiver, en se frottant à de nouvelles idées (livre, film documentaire,…). Bref, à chacun de trouver la solution la plus judicieuse à ses yeux, pourvu qu’elle lui permette de s’ouvrir chaque jour un peu plus.


En passant, l’écrivain voyageur français Sylvain Tesson a dit dans son Petit traité sur l’immensité du monde : «Ouvrir les yeux est un antidote au désespoir».


Découvrez mes précédents billets


Mon groupe LinkedIn


Ma page Facebook


Mon compte Twitter


Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement


 

À propos de ce blogue

EN TËTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

La musique vous rend-elle plus productif?

19/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.

Comment bien exprimer votre reconnaissance au travail?

18/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Être reconnu des autres, ça permet de s'extraire du flou du quotidien au bureau. Ce qui est carrément vital.

Blogues similaires

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...