5 trucs ultra simples pour améliorer vos prises de parole

Publié le 19/07/2018 à 06:06

5 trucs ultra simples pour améliorer vos prises de parole

Publié le 19/07/2018 à 06:06

L'un des trucs, c'est d'être vraiment soi-même... Photo: DR

Au travail, chacun de nous se doit de faire des présentations aux autres. Pas le choix : il nous faut partager oralement des informations avec nos collègues, voire les convaincre de la pertinence de notre idée neuve. Qu’on aime ça, ou pas.


La question saute aux yeux : «Comment y parvenir au mieux, surtout lorsqu’on sait au fond de nous-mêmes que nos talents d’orateur sont, disons, limités ?» Et la bonne nouvelle du jour, c’est que je suis fortuitement tombé sur un récent billet traitant de ce sujet, signé par nul autre que Seth Godin, le gourou américain du marketing relationnel qui, rappelez-vous, chroniquait dans le feu-magazine Premium. Un billet si intéressant que je ne résiste pas au plaisir de vous en communiquer la substantifique moelle…


Ce billet de Seth Godin présente cinq astuces pratiques trop souvent négligées, voire oubliées, et qui pourtant permettent de faire toute une différence lorsqu’il nous faut nous lever pour parler en public. Cinq trucs pratiques que voici :


1. Soyez vraiment clair à propos de votre objectif. Pour que votre présentation fonctionne, demandez-vous lors de sa conception qu’est-ce qu’elle va changer si jamais elle est suivie d’effets. Qui sera affecté par le changement ? Quelles actions seront dès lors réorientées ? À noter que si jamais vous ne voyez pas ce que votre présentation peut changer, mieux vaut sûrement la chambouler du tout au tout, car c’est le signe qu’elle n’est pas pertinente.


2. Faites ça court. Au moment de la rédaction de votre présentation, allez à l’essentiel, ne tergiversez pas pour présenter les informations importantes. Ce qui signifie qu’il vous faut supprimer tous les points inutiles, surtout ceux que vous pensiez retenir pour «remplir» le temps qui vous est imparti.


3. N’utilisez pas les slides comme un téléprompteur. Lors de la présentation elle-même, ne lisez pas ce qui est rédigé sur les slides ou sur votre feuille de papier. Considérez les informations qui y figurent comme un simple soutien de votre propos. À noter que si jamais vous avez des données pointues ou techniques à communiquer, vous pouvez le faire ultérieurement avec ceux qu’elles intéressent, par courriel.


4. Ne chantez pas, ne dansez pas, ne racontez pas de blagues. Si ces trois compétences vous sont étrangères, ce n'est pas le bon moment pour les essayer.


5. Soyez ici maintenant. Il y a une bonne raison pour laquelle vous prenez la parole en public : l’information que vous voulez partager avec les autres doit être convaincante, ce que ne peut guère faire un mémo envoyé par courriel ; autrement dit, elle doit être communiquée de manière «vivante». Qu’est-ce à dire, au juste ? Eh bien, que vous devez être présent, ici et maintenant, lors de votre présentation. Vous devez dégager de l’énergie, faire preuve de personnalité. Et donc, ne pas vous dissimuler derrière la présentation et toutes ses données.


Bonus : ayez toujours en tête le fait que la meilleure présentation qui soit est toujours celle que vous donnez. Soyez vous-même lors de votre prise de parole, et non pas le personnage que vous croyez que tout le monde attend de voir. Prenez conscience que ce que veulent vraiment les autres, c’est vous en train de partager des informations importantes, et non pas des données plates délivrées par quelqu’un d’anonyme.


Enfin, sachez qu’une présentation coûte cher. Très cher. Un simple calcul peut vous en persuader : estimez le salaire horaire de chacun des participants, puis additionnez le tout, vous aurez ainsi une idée de l’investissement financier que votre réunion d’une heure représente pour l’entreprise. Le chiffre ainsi obtenu – astronomique, à n’en pas douter – ne manquera pas de vous faire réaliser l’importance d’adopter au plus vite chacune des astuces préconisées par Seth Godin…


En passant, l’ex-champion cycliste français Bernard Hinault, qui a remporté le Tour de France à cinq reprises, aime à dire : «Il faut parler quand on est sûr».


Découvrez mes précédents billets


Mon groupe LinkedIn


Ma page Facebook


Mon compte Twitter


Et mon dernier livre : 11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement


 

À propos de ce blogue

EN TËTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Sur le même sujet

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

13/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.

Comment être plus courageux au travail?

12/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il peut être bon de suivre les quatre trucs ultra simples préconisés par la coach et auteure Kate Swoboda.

Blogues similaires

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

16/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...