Trois résolutions essentielles pour les entrepreneurs

Publié le 04/01/2017 à 09:00

Trois résolutions essentielles pour les entrepreneurs

Publié le 04/01/2017 à 09:00

(Photo: 123rf.com)

Chaque année, au petit matin du jour de l’an, plusieurs d’entre nous prenons des résolutions pour amorcer la nouvelle année. Pour certains, il y a les classiques telles la perte de poids ou arrêter de fumer. D’autres souhaitent plutôt l’aventure: sauter en parachute ou voyager au bout du monde.


Je ne vous mentirai pas, je ne fais pas exception.


Année après année, je prends des résolutions. Mais, comme la majorité d’entre nous, je n’arrive pas à les tenir plus que quelques semaines.


Bizarrement, je peux travailler pendant des années, traverser mer et monde, me battre contre la terre entière afin d’atteindre mes objectifs, mais pour une raison qui m’échappe, j’ai beaucoup de difficultés à respecter une résolution pourtant assez simple.


Pour ce qui est de mes résolutions entrepreneuriales, j’ai beaucoup plus de facilité à les atteindre. Mais comme bien des entrepreneurs, j’ai le mauvais réflexe de m’oublier et de faire passer le bien de mes projets avant le mien.


L’année dernière, je m’étais juré de faire plus attention à moi, de bouger plus et de me remettre à faire du sport. Après tout, si je ne suis pas assez en forme pour bien performer à la tête de mon entreprise, c’est aussi elle qui en payera le prix. 


Je vous le jure, c’est plus facile à dire qu’à faire. Et ma résolution de l’année dernière est tombée à l’eau dès la deuxième semaine de janvier. Trop d’idées en tête, trop de déplacements, trop de travail, ou pas assez de motivation, je ne pourrais vous le dire, mais le résultat est qu’aujourd’hui, je me retrouve, encore une fois, à la case départ.


Cette année, je vais réessayer, mais d’une autre manière. Puisque j’ai plus de facilité à respecter les décisions que je prends pour mon entreprise que pour moi-même, je vais prendre des résolutions pour mon entreprise qui sont bonnes pour moi!


1- La première est l’obligation de me remettre en forme. Je le dis souvent, un entrepreneur est comme un athlète de haut niveau, il faut être au sommet de sa condition physique pour pouvoir performer à son meilleur. Si je veux réaliser tous les projets que j’ai en tête pour 2017, une forme optimale, autant physique que mentale, est obligatoire.


2- La deuxième est celle de savoir quand s’arrêter. Un peu comme un boulimique du travail, j’ai de la difficulté à m’interrompre dans mes tâches, ou même de cesser d’y penser. Pourtant, j’ai remarqué que c’est dans les rares moments où j’arrive à décrocher que j’ai les meilleures idées. Selon moi, c’est lorsque l’esprit est libre que l’on peut réellement innover en affaires.


3- La troisième, plus personnelle, est de tenter de concilier travail-famille. Pour dire vrai, je ne sais pas si ce concept existe ou s’il n’est qu’un mirage qu’on essaye tous d’atteindre, mais je vous dirais qu’un entrepreneur malheureux de voir sa vie passer sous ses yeux ne sera pas le plus performant au travail. Cette fameuse conciliation, si elle se peut, est gagnante pour l’entrepreneur, sa famille et son entreprise.


Par définition, prendre une résolution est un acte selon lequel, après réflexion, on décide volontairement d’accomplir quelque chose. Bonne nouvelle pour les entrepreneurs! C’est exactement le même processus que vous avez fait pour vous lancer en affaires.


Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2017!

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

À la une: construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les 300 plus importantes PME du Québec.

Le goût d'entreprendre a triplé depuis 10 ans

06/11/2018 | François Normand

L'entrepreneuriat a fait des progrès depuis 2009. Il y a toutefois des enjeux par rapport aux hommes et aux immigrants.