Entrepreneurs, vous êtes obligés de voyager!

Publié le 23/10/2018 à 11:53

Entrepreneurs, vous êtes obligés de voyager!

Publié le 23/10/2018 à 11:53

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. J’ai eu la chance la semaine dernière d’être invité au Mexique par la compagnie française Saverglass. Leader mondial dans la production et décoration de bouteilles haut de gamme, ils profitaient de l’inauguration de leur nouvelle usine au Mexique afin d’inviter leurs clients, dont nous sommes, et partenaires. 


Depuis le premier jour, j’ai choisi de travailler avec Saverglass pour la grande qualité de leurs bouteilles. Ayant choisi dès le départ de vouloir produire une vodka de très grande qualité, je voulais choisir une bouteille qui lui donnerait de la prestance.


Le choix des partenaires est critique en affaires. Dans le monde des spiritueux, chaque détail de production compte. Des bouteilles aux bouchons et des séparateurs de caisses à l’étiquette, il est primordial de se démarquer et de créer un produit qui plaira aux yeux et au palais du consommateur.


Outre le fait d’avoir été très impressionné par la beauté et l’immensité de l’usine, le sérieux de leur démarche d’implantation dans un pays étranger, l’attention aux détails et les multiples contrôles de qualité qu’ils mettent sur chacune des bouteilles produites, j’ai surtout découvert, ou plutôt re-découvert, l’importance pour un entrepreneur de voyager.


Je ne compte plus les voyages d’affaires que j’ai faits lors des trois dernières années. France, Allemagne, Mexique, États-Unis, Angleterre, Ouest Canadien sont devenus des destinations presque mensuelles. Chaque fois que je pars, je réalise à quel point il est important de voyager, de s’aérer l’esprit et de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs.


Chaque voyage est pour moi l’occasion unique de voir ce que je pourrais faire de mieux, ce que je pourrais faire de différent. Celui-ci m’a fait réaliser à quel point nous sous-estimons le Mexique.


Tout juste quelques semaines après le nouvel accord commercial États-Unis – Mexique – Canada (AEUMC), ce déplacement dans l’État de Jalisco, plus précisément à Guadalajara, tombait à point.


Pendant que le réflexe naturel pour la majorité des entrepreneurs canadiens est de penser immédiatement à nos voisins du sud, j’ai découvert une ville, un état où l’économie est en pleine effervescence.


Savez-vous que l’état de Jalisco est considéré comme la Californie du Mexique et que sa capitale, Guadalajara, est souvent comparée à la Silicon Valley? L’éclosion de la classe moyenne, les milliers de startups, les milliards d’investissements étrangers et ses seize universités métamorphosent cette ville de près de cinq millions d’habitants.


En d’autres mots, la seule ville de Guadalajara est un marché presque aussi grand que la province du Québec au grand complet! Attention, tout n’est pas rose. Forte criminalité, trafic endémique et us et coutumes différents des nôtres sont des réalités à prendre au sérieux. 


En tant qu’entrepreneur, j’essaie toujours d’avoir une longueur d’avance sur la concurrence. Voyager me permet de sortir de ma zone de confort et de découvrir des villes au potentiel énorme.


Je vous le donne, voyager lorsque l’on débute en affaires n’est pas un réflexe. On a les yeux rivés sur notre plan d’affaires ou sur nos premières ventes, les liquidités sont plus que souvent inexistantes et on a de la difficulté à penser au marché d'Ottawa… Dans ce contexte, le Mexique est loin d'être une priorité! 


Cependant, après une dizaine d’années en affaires et d’incalculables déplacements à l’international, je vous garantis que bien organisé, un voyage d’affaires n’est pas une dépense, mais bien un investissement.

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois