Ce que j'espère pour 2018

Publié le 26/12/2017 à 13:31

Ce que j'espère pour 2018

Publié le 26/12/2017 à 13:31

Pour la majorité d’entre nous, la fin d’année rime avec prise de résolutions. Perte de poids, meilleure gestion de ses finances, retour au gym…mille résolutions toutes meilleures les unes que les autres.


Comme tout le monde ou presque, j’ai longtemps été celui qui prenait des résolutions presque impossibles à atteindre. Depuis quelques années, j’ai abandonné le concept en me disant que ce soit le 1er janvier ou le 17 août, il est toujours temps de prendre une bonne résolution.


Pour 2018, plutôt que de prendre des résolutions que je risque grandement de ne pas respecter plus que quelques jours, voici ce que j’espère voir arriver!


2018: année électorale


D’ici quelques mois, nous entamerons une campagne électorale qui risque d’être très intéressante d’un point de vue entrepreneurial. En effet, depuis quelques années, nous avons vu l’émergence de ce que j’appelle l’entrepreneur-sociétal, qui, comme le définit le Larousse, est un entrepreneur «qui se rapporte aux divers aspects de la vie sociale des individus, en ce qu'ils constituent une société organisée


De Mitch Garber en passant par Alexandre Taillefer, j’ai bien hâte de voir les différents chefs de parti gérer cette nouvelle réalité. Plus que jamais, les entrepreneurs à succès deviennent des acteurs incontournables de la société et j’ai hâte de voir les débats, constructifs je l’espère, que cette campagne suscitera.


2018 : 376ème anniversaire de Montréal


Bien qu’en 2017 nous ayons célébré les 375 ans de Montréal, je crois sincèrement que le 376ème sera encore plus important. Avec une nouvelle Mairesse au pouvoir et une ville qui a le vent dans les voiles, notamment grâce au superbe travail de Montréal international, j’ai hâte d’en voir les effets secondaires.


Montréal devient une destination incontournable et je vais surveiller de très près deux dossiers qui pourraient changer le visage de la ville à tout jamais. Le premier est bien sûr l’arrivée potentielle d’Amazon. Bien que l’on soit loin de la coupe aux lèvres, le dossier déposé est plus qu’excellent et ne serait-ce que faire partie de la liste courte serait déjà tout un exploit et tout un coup de pub.


Deuxièmement, je ne peux pas ne pas souligner l’arrivé de laboratoires en intelligence artificielle de Facebook, Google, Microsoft ou IBM. Ces compagnies auraient pu s’installer n’importe où dans le monde, et c’est Montréal qu’elles ont choisie. Bien hâte de voir ces retombés en 2018 en espèrant que les bonnes annonces continueront dès la nouvelle année,


2018 : année du cannabis


Comme vous le savez tous, la consommation de cannabis sera légale au Canada d’ici quelques mois. Véritable honte pour certains, mine d’or pour d’autres, les retombées économiques attendues sont titanesques. Certains grands joueurs, tel Canopy Growth, profitent déjà d’une longueur d’avance extraordinaire et j’espère sincèrement que le libre marché ne sera pas presque exclusiment réservé à quelques grands joueurs.


Quoi que je suis contre la légalisation telle qu’elle a été imposée (délai trop court, absence de plan de match sérieux et sans consulter les provinces), je reste convaincu que cette nouvelle industrie pourrait être créatrice d’emplois et de richesse.


Dû à son climat hivernal, le Québec a développé un savoir-faire en serriculture et pourrait l’exploiter à son avantage lors de cette légalisation. Je souhaite donc que le Québec ait tout simplement sa juste part dans celle-ci.


J’en profite également pour vous souhaiter une merveilleuse fin d’année 2017 et une plus que superbe année 2018.


Je ne vous remercierai jamais assez d’être aussi nombreux à me lire chaque semaine. C’est un immense privilège et tout un honneur pour moi.


Merci beaucoup et à l’année prochaine!


 

À propos de ce blogue

Je me suis lancé en affaire sans trop savoir ce que c’était. Je suis devenu un entrepreneur sans aucune idée de l’aventure dans laquelle je me lançais. Je suis maintenant le dirigeant d’une entreprise qui a le vent dans les voiles. Après avoir complété mon baccalauréat en science politique à l’Université de Montréal et surtout après avoir vécu une première expérience catastrophique en affaire (dans l’univers de la restauration), j’ai décidé de me lancer dans la production de vodka… sans trop savoir ce que je faisais ! À travers ce blogue, je vais vous amener dans les coulisses de l’entrepreneuriat, dans l’antichambre du succès. Une réalité partagée par des milliers de jeunes et moins jeunes entrepreneurs, une réalité qui gagnerait à être partagée !

Nicolas Duvernois

Sur le même sujet

Le secret du succès du Starbucks Germain-des-Prés

BLOGUE INVITÉ. L’entreprise de Seattle encourage les initiatives qui permettent de créer une relation avec les clients.

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.