Grandeur et misère des comités

Publié le 10/05/2012 à 17:36, mis à jour le 14/05/2012 à 14:29

Grandeur et misère des comités

Publié le 10/05/2012 à 17:36, mis à jour le 14/05/2012 à 14:29

Par Nathalie Francisci

BLOGUE. Êtes-vous plutôt du genre à gérer par des comités ou à décider et agir seul ? Dans l’un ou l’autre des cas vous risquez de vous faire critiquer soit pour votre gestion trop molle et consensuelle soit pour votre style trop autocratique et autoritaire. Que faire ?


La gestion par consensus ou la délégation via des comités ou des groupes de travail est une tendance lourde. Dans tous les manuels de gestion, dans les organisations on en fait la promotion. Vive la gestion participative garante de la mobilisation de vos troupes et de l’efficacité de votre entreprise ! Vraiment ?


Je sais que je vais en faire sauter plusieurs sur leur chaise, mais, je trouve que parfois la gestion par comités fait perdre un temps fou et vous retarde. Le dossier finit par vous échapper et ça dérape.


Qui se retrouve alors à ramasser les morceaux à la dernière minute pendant que les membres du comité se demandent encore qui est responsable de quoi et si on n’aurait pas du « faire un comité pour en parler » ? Les comités en entreprise pullulent et ils monopolisent des heures de réunions et d’appels conférences inefficaces. Dites-moi sincèrement comment concilier une prise de décision assurée avec toute cette déperdition d’énergie et d’information ?


Les organisations ont besoin de leaders forts qui tranchent et prennent des décisions. Certes, un bon gestionnaire doit savoir déléguer s’il veut avancer car, seul, il ne peut pas tout gérer et tout contrôler. La gestion par comités permet de regrouper des talents autour d’un projet commun et de les mobiliser. Plus vous avez de comités qui travaillent sur différents projets, plus vous stimulez la créativité, vous favorisez le travail d’équipe et au final vous accomplissez plus. En théorie, cela marche à merveille. Au quotidien, c’est plus compliqué.


Sur le même sujet

8 questions à se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses à savoir mardi

08:12 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Septembre, pire mois de la Bourse, Apple veut gérer votre portefeuille, un voyage dans l'espace pour traders...

Sur LesAffaires cette semaine: Couche-Tard, Le Château et Descartes Systems

01/09/2014 | Yannick Clérouin

Couche-Tard et Descartes devraient afficher une bonne croissance, mais dans les deux cas, la clé reste les acquisitions.

Pas envie de bosser? J'ai un truc génial pour vous!

BLOGUE. Vous avez une tonne de choses à faire au travail. Et pas le coeur de vous y mettre. Pas de panique!