Qualité de construction et surveillance de chantier

Publié le 19/01/2013 à 15:11

Qualité de construction et surveillance de chantier

Publié le 19/01/2013 à 15:11

Par Martin Provencher

Qualité de construction et surveillance de chantier


BLOGUE- Dans le domaine de la construction comme dans les autres sphères économiques, la recherche et le développement de nouveaux produits, de nouveaux procédés de fabrication ou d’assemblage ainsi que des normes de qualité relevées contribuent généralement (il y aura toujours des ratés) à l’amélioration constante des produits et services que nous consommons. Nous connaissons la certification Novoclimat, instaurée par le gouvernement du Québec afin d’améliorer l’efficacité énergétique des constructions d’au moins 25% et sa sœur à saveur plus écologique, la certification LEED (Leadership in energy and environemental design), qui se préoccupe davantage de l’empreinte écologique, ce qui inclus également la consommation énergétique du bâtiment dans son ensemble, comprenant sa disposition à la fin de son cycle de vie.


C’est ainsi que le code du bâtiment imposé et encadré par la RBQ (Régie du bâtiment du Québec) se doit, dans l’application des normes minimales de construction, de se renouveler périodiquement afin de s’ajuster à toutes les avancées qui se font de façon volontaire un peu partout dans le monde. C’est précisément ce qui vient de se produire en décembre dernier, avec l’entrée en vigueur d’une série de nouvelles normes venant améliorer le seuil minimal de qualité des constructions neuves qui seront construites dorénavant. Bien sûr, cela aura pour effet d’augmenter le prix des constructions.


Les acheteurs en auront toutefois pour leur argent en acquérant des constructions mieux conçues, plus saines et performantes… à condition que le constructeur connaisse les nouvelles normes et les applique réellement! En effet, les formations afin de maintenir les connaissances à jour des entrepreneurs généraux ne sont pas toujours les activités les plus courues. Ensuite, connaître les normes et les appliquer, peut inciter, on le comprendra aisément, certains entrepreneurs à faire comme avant afin de maintenir leur marge bénéficiaire tout en demeurant concurrentiel au niveau des prix de vente des unités nouvellement construites.


Malheureusement, le Québec demeure la seule province où la surveillance de chantier, pour les constructions résidentielles, n’est toujours pas obligatoire. De plus, dans le cas d’une auto-construction, la garantie sur les constructions neuves ne s’applique pas. Dans ce contexte, nous verrons apparaître, dans les prochains mois, de grandes différences de qualité, de garantie et de prix entre des constructions neuves qui, au premier regard, sembleront comparables. Encore une fois, l’acheteur devra jouer de prudence et bien s’entourer dans sa transaction afin de s’assurer de faire des choix éclairés et comme on dit; « d’en avoir pour son argent ».


Martin Provencher, auteur-conférencier et développeur immobilier


www.martinprovencher.com

Sur le même sujet

Visite du chantier de l'amphithéâtre de Québec

15/04/2014 | Valérie Lesage

Le maire de Québec Régis Labeaume fait visiter le chantier de l'amphithéâtre, rassuré qu'il soit surveillé par l'UPAC.

Lafarge et Holcim en «négociations avancées» pour créer le géant mondial du béton

04/04/2014 | LesAffaires.com et AFP

Les numéros un et deux du ciment, le suisse Holcim et son concurrent français Lafarge, qui pèsent ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

GE allongerait 13 milliards pour la française Alstom

Le conglomérat General Electric discute pour acquérir le géant de l’énergie et des trains, qui bondit de 14% en Bourse.

Équipe économique du PLQ: des tensions sociales se dessinent

BLOGUE.Que choisira-t-on: les engagements du programme électoral ou une compression des salaires des employés de l'État?

Ottawa annoncera un nouveau type de régime de retraite

06:23

Le fédéral veut mettre en place un régime de pension à risque partagé qui touchera certains employés d'État.