L'immobilier c'est avant tout du terrain (la suite)

Publié le 04/02/2013 à 12:34

L'immobilier c'est avant tout du terrain (la suite)

Publié le 04/02/2013 à 12:34

Par Martin Provencher

L’immobilier, c’est avant tout du terrain (suite)


BLOGUE- Une confirmation supplémentaire du fait que « L’immobilier, c’est avant tout du terrain » vient de l’annonce la semaine dernière, par la Caisse de dépôt et placement, de la création d’un poste d’analyste afin « d’approfondir nos connaissances pour mieux comprendre le secteur (des terres agricoles) ». Il est important d’ajouter que la Caisse a également investi, par le biais d’un fonds, TIAA-CREF Global Agriculture, une somme de 250 millions de dollars. Ce n’est pas rien et j’en suis persuadé, il ne s’agit que d’un début!


Lorsque l’on regarde le taux de croissance qu’a connu le segment immobilier des terres agricoles, dont la valeur a augmentée de 362%1 entre 1990 et 2011, et qui continue d’augmenter de 9,5% par année depuis 2007, on peut facilement comprendre l’intérêt de la Caisse et sa volonté de « comprendre ». C’est pourtant simple :


1-    De la terre, il ne s’en crée plus, par contre, nous en gaspillons encore beaucoup par l’industrialisation, l’étalement urbain, la pollution, etc.;


2-    La croissance démographique de la planète exige toujours plus de denrées alimentaires, donc d’espace cultivable;


3-    Le changement de mode de vie des populations des pays en développement, qui voit parallèlement leur classe moyenne se développer, exige également toujours plus d’espace afin de produire et éliminer tout ce qu’ils désirent consommer afin de copier notre style de vie axé sur la surconsommation.


La théorie des vases communicants, qui dit qu’une ressource d’un secteur d’activité ne peut voir sa valeur augmenter sans entraîner également l’augmentation des autres ressources complémentaires ou alternatives, explique en partie l’augmentation fulgurante de chaque parcelle de terrain, agricole ou non. D’ailleurs, en parallèle, le prix des terres à bois augmente également, au-delà de ce qui précède, entraîné à la hausse par la reprise de la construction aux États-Unis. Concrètement, le prix du bois d’œuvre a augmenté de 105$ (par mille pieds de planche) depuis octobre 20122. Tout cela milite en faveur de l’investissement dans ce que j’appelle l’immobilier horizontal ou si vous préférez, dans l’espace, la superficie, le terrain!


 


Martin Provencher, auteur-conférencier et développeur immobilier


www.martinprovencher.com



  1. La Caisse s’intéresse aux terres agricoles, par La Presse, cité par Le Nouvelliste, mardi le 22 janvier 2013, p.15

  2. Un graphique vaut mille mots, relance du secteur forestier, par Rudy Le Cours, La Presse, cahier Affaires, 26 janvier 2013, p.9


 

Sur le même sujet

Les courtiers immobiliers contre-attaquent

17/12/2014 | Nafi Alibert

La montée des services de vente de propriétés sans agent rend les courtiers immobiliers nerveux. ...

Les ventes résidentielles baissent de 10% au Québec

15/12/2014 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Les ventes de maison unifamiliale diminuent à Québec et les prix descendent à Sherbrooke.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

2015 : ce que prévoient 200 financiers

206 professionnels sondés prévoient une hausse du S&P 500 et des taux l'an prochain, ainsi qu'un rebond du pétrole.

Wall Street se prépare à conserver son élan vendredi

Les marchés boursiers américains se dirigent vers une séance au vert au lendemain d’une journée record.

Couche-Tard : The Pantry termine bien une année faste

The Pantry n’est pas le coup attendu mais l'achat de 2 G$ est rentable et coiffe une année faste pour Couche-Tard.