Condos en construction, en conversion et en surchauffe!

Publié le 11/11/2012 à 11:56, mis à jour le 11/11/2012 à 14:03

Condos en construction, en conversion et en surchauffe!

Publié le 11/11/2012 à 11:56, mis à jour le 11/11/2012 à 14:03

Par Martin Provencher

BLOGUE. Le sujet a déjà été abordé à l’intérieur de ce blogue. J’avoue que le segment immobilier que représentent les condos, construits ou « convertis » est tout sauf mon sujet favori. Il demeure toutefois que les condos sont, en immobilier, un créneau criant d’actualité. D’ailleurs, à l’intérieur du dernier numéro de la revue du même nom, (L’Actualité premier décembre 2012) en page 66, un article intitulé « Gratte-ciels pour petits proprios » a attiré mon attention. On y mentionne qu’au cours des deux prochaines années, pas moins de 70 tours seront construites uniquement dans l’arrondissement Ville-Marie! Pendant ce temps, on souligne dans ce même article que 20 000 condos neufs demeurent vacants à Toronto… et ce chiffre déjà impressionnant ne représente que la portion neuve et ne tient donc pas compte des unités existantes qui végètent sur le marché sans trouver preneur.


Je reconnais l’utilité des condos qui furent longtemps une belle ouverture pour les nouveaux acheteurs, leur permettant d’entrer sur le marché immobilier et d’accéder à la propriété à un coût abordable. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, ce qui est très désolant. Toute cette surenchère entourant le marché du condo est en train de fermer à double tour une des dernières portes d’accès à la propriété. D’ailleurs, il suffit de regarder l’offre pour prendre conscience qu’elle tend que trop fréquemment vers le « haut de gamme ». Les promoteurs affublent leur projet de qualificatifs recherchés, voire pompeux : « sélect », « distingué », « prestige », etc.


Quant à l’argument qui veut que les condos optimisent l’espace, ce qui contribue, il est vrai, à la diminution de l’étalement urbain, c’est à mon avis d’avantage un vœu pieux pour se donner bonne conscience qu’une réelle préoccupation écologique de la part des principaux acteurs concernés.


Martin Provencher, auteur-conférencier et développeur immobilier


www.martinprovencher.com


 

Sur le même sujet

Le Canada trop exposé au marché immobilier, dit le FMI

Les prĂȘteurs hypothĂ©caires devraient compter moins sur Ottawa pour rĂ©duire les risques inhĂ©rents au marchĂ© immobilier.

L'immobilier stagne au Québec mais reprendra de la vigueur en 2015

26/11/2014 | Denis Lalonde

La SCHL constate une stagnation de l'immobilier Ă  MontrĂ©al, ce qui n'empĂȘchera pas les prix de progresser d'ici 2016.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Québec met fin à la gratuité des services de procréation assistée

L'accÚs gratuit et illimité au programme de procréation assistée sera bientÎt chose du passé.

L'or et la Suisse

BLOGUE. En 1999, la Suisse dĂ©cidait de dĂ©laisser la couverture-or Ă  la suite d'un rĂ©fĂ©rendum gagnant. La dĂ©cision pourrait ĂȘtre renversĂ©e le 30 novembre prochain.

Ottawa nage dans les surplus

Le gouvernement fédéral a affiché un excédent de 400M$ en septembre, par rapport à une perte de 3,8G$ il y a un an.