Siège de Lowe's à Boucherville: un engagement encore bien fragile

Publié le 03/02/2016 à 16:10, mis à jour le 04/02/2016 à 16:44

Siège de Lowe's à Boucherville: un engagement encore bien fragile

Publié le 03/02/2016 à 16:10, mis à jour le 04/02/2016 à 16:44

(Photo: Bloomberg)

L’engagement de Lowe’s d’établir son siège social canadien à Boucherville paraît bien fragile pour le moment.


En entrevue avec le journal Les Affaires, le président de Lowe’s Canada, Sylvain Prud’homme, a refusé de confirmer que cette décision entraînerait la fermeture de son siège social actuel, présentement situé à Toronto, de même que le transfert au Québec de son personnel.


«Je peux vous assurer que notre siège social canadien sera à Boucherville et que je déménagerai personnellement au Québec afin d’y travailler», a répondu le numéro un de Lowe’s au Canada. Mais d’un même souffle, ce dernier a refusé de confirmer la fermeture de ses bureaux de Toronto et d’estimer le nombre d’emplois qui seront créés à Boucherville une fois sa direction canadienne officiellement établie au Québec.


À l’Assemblée nationale, la nouvelle député et ministre de l’Économie, des Sciences et de l’Innovation, Dominique Anglade, a réitéré l’importance que constitue à ses yeux l’intention exprimée par Lowe’s de conserver les emplois et établir son siège social au Québec. «Il est important pour nous que le siège social vienne s’établir ici», a-t-elle déclaré, ajoutant qu’une rencontre avec la direction de Lowe’s à ce sujet était prévu «dans les prochains jours».


Suivez-moi sur Twitter / Rejoignez-moi sur Linkedin / Lisez mes derniers textes 


Actuellement, le siège social de Lowe’s Canada regroupe 190 employés. Du nombre, un peu plus d’une vingtaine, ont pour fonction spécifique de servir les établissements que le détaillant américain possède dans la grande région de Toronto.


Pour sa part, le siège social de Rona regroupe quelques 1 100 employés à Boucherville. Les représentants de l’acquéreur américain ont indiqué n’avoir aucune intention de se priver de l’expertise des employés de Rona, en procédant à des mises à pied importantes.


D'autres engagements


Outre l’engagement d’établir son siège social à Boucherville, Lowe’s Canada a aussi pris l’engagement de garder à son service la «vaste majorité des employés actuels de Rona» et de maintenir en poste, sans en préciser le nombre, «des hauts dirigeants clés» de son équipe de direction.


À lire également:


Rona: qui sont les prochaines cibles potentielles


PKP veut que Couillard empêche Lowe's d'acheter Rona


René Vézina - Lowe's achète Rona: il faut que les garanties soient solides


Lowe's acquiert Rona pour un montant de 3,2 milliards $


Rona s’est engagé par ailleurs à maintenir les «bannières multiples de Rona», à «améliorer les services de distribution aux détaillants indépendants», à «poursuivre la mise en oeuvre de la stratégie d’approvisionnement local et éthique de Rona» et à continuer de soutenir les communautés par l’entremise d’initiatives philanthropiques.


Lowe's a offert 3,2 G$ CA pour acquérir l'ensemble des activités de Rona. Cette proposition a été approuvée à l'unanimité par les conseils d'administration des deux sociétés.


Les actionnaires de Rona seront appelés à se prononcer sur cette transaction au cours des prochaines semaines. La transaction devra également obtenir les approbations réglementaires d'Industrie Canada et du Bureau de la concurrence.


Une fois regroupées, on estime que les activités canadiennes de Lowe's engrangeront des revenus annuels de 5,6G$ CA. Les activités canadiennes de Lowe's compteront alors pour moins de 10% des ventes totales de la société américaine, 50e au classement du Fortune 500.


Au terme de son exercice 2014, la mulinationale a enregistré des ventes de 56,2G$US et un bénéfice net de 2,7G$US. 


L'action de Rona a progressé de 97,96% aujourd'hui pour s'établir 23,30$ à la Bourse de Toronto. Il s'agit d'un recul de 10,77% depuis un an.


Pendant ce temps, l'action de Lowe's a reculé de 6,19%, ou 4,45$, pour s'établir à 67,42$ à la Bourse de New York. Au cours de la dernière année, la valeur de son titre a progressé de 5,06%.


Suivez-moi sur Twitter 


Rejoignez-moi sur Linkedin 


 Lisez mes derniers textes 



À propos de ce blogue

La vitrine du détail est le blogue du journaliste Martin Jolicoeur, un mordu de commerce de détail. Sa mission: rendre compte, mettre en perspective et analyser les nouvelles et développements de ce secteur clé de l’économie nord-américaine. À l’occasion, Martin y traite aussi plus largement de commerce électronique, de stratégie, d’image de marque et de consommation.

Martin Jolicoeur

Sur le même sujet

Stingray a le feu vert du CRTC pour acquérir Newfoundland Capital

Stingray met la main sur 82 bandes FM, 19 bandes AM et 72 stations de radio locales.

Les entreprises québécoises brillent sur le marché des acquisitions

Édition du 13 Octobre 2018 | Marie-Pier Frappier

Le sondage «L'acquisition : un levier de croissance privilégié pour nos entreprises» réalisé par Léger pour le ...