Lise Watier passe aux mains du Groupe Marcelle

Publié le 18/02/2016 à 16:25

Lise Watier passe aux mains du Groupe Marcelle

Publié le 18/02/2016 à 16:25

Le Groupe Marcelle, le concepteur, fabricant et distributeur québécois de cosmétiques, vient d’acquérir Lise Watier Cosmétiques, avec la participation de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) qui en devient actionnaire.


Propriété de la torontoise Imperial Capital Corporation (ICC) depuis 2007, l'entreprise fondée par l'ex-animatrice Lise Watier, a été vendue pour un montant tenu confidentiel. Cette transaction permet au Groupe Marcelle de se hisser parmi les plus importantes sociétés du secteur au Canada, et Lise Watier Cosmétiques devient la quatrième marque de commerce du groupe, aux côtés de Marcelle, Anabelle et CW Beggs & Son.


La Caisse de dépôt profite de cette transaction pour entrer dans le capital action du Groupe Marcelle au moyen d'un investissement de 18M$. Par la voix de son porte-parole, Jean-Benoit Houde, cette dernière a cependant refusé de préciser sa participation dans le capital de l'entreprise.


Rejoignez-moi sur Linkedin / Suivez-moi sur Twitter / Lisez mes derniers textes 


« Cet investissement permettra la consolidation de deux entreprises québécoises de grande qualité en vue de bâtir le nouveau champion à la tête de son industrie, a souligné Christian Dubé, premier vice-président, Québec de la Caisse. (...) Il (cet investissement) cadre parfaitement avec notre stratégie d’appuyer la 
croissance des entreprises innovantes et performantes, tout en générant des rendements attrayants pour nos clients, les déposants. »


Ce n'est pas le premier investissement de CDPQ dans l'industrie de la beauté ces dernières années. En 2014, la société d'investissement privée Novacap et la Caisse de dépôt et placement du Québec ont investi 165M$ dans KDC (Knowlton Development Corporation), une jeune entreprise des Cantons-de-l'Est en pleine croissance.


Pour sa part, Lise Watier s'est dite heureuse que cette entreprise, «aux assises solides et au futur prospère», soit rachetée par un groupe québécois. «Je suis convaincue que l’importante complémentarité entre nos deux organisations permettra à Lise Watier Cosmétiques de poursuivre son évolution tout en gardant l’ADN de la marque », a déclaré Lise Watier, fondatrice de Lise Watier Cosmétiques. 


Lise Watier et son conjoint Serge Rochereau n'étaient plus impliqués dans les activités quotidiennes de l'entreprise, bien qu'ils en soient demeurés actionnaires minoritaires après sa vente l'ontarienne ICC en 2007. En septembre 2013, sa direction générale avait été confiée à Pierre Plassard, un ancien dirigeant du L'Oréale en Europe.


À l'époque, son chiffre d'affaires avoisinait les 90M$. Quelque 65 % de ses revenus proviennaient de la vente de produits cosmétiques, 20 % des services de soins de beauté et 15 % de la vente de parfums. Le sort des quelque 150 employés que l'entreprise comptait encore ce matin demeure cependant incertain.  


«Nous nous réjouissons que cette grande marque revienne en des mains québécoises. Mais il est encore trop tôt pour vous préciser ce qu'il adviendra de l'ensemble du personnel», a reconnu François Lafortune, vice-président, Marketing du Groupe Marcelle. Avant la transaction, le Groupe Marcelle comptait à lui seul quelque 200 employés.


Après une carrière à la télévision pendant les années 1960, Lise Watier a fondé un Institut qui porte son nom, en 1968. En 1972, elle a créé sa propre gamme de produits de beauté, Lise Watier Cosmétiques. Son heure de gloire est survenu en 1993, avec le lancement de Neiges, qui demeure un des parfums les plus vendus du Québec et un best-seller au Canada.


Reconnue comme une pionnière dans le monde de l'entrepreneuriat féminin, Lise Watier a été désignée femme d'affaires de l'année à six reprises par Léger & Léger, de 1993 à 1998. Le magazine torontois Profit l'a par la suite placée - lui aussi six fois, de 2004 à 2009 - dans sa liste des Canada's Top Women Entrepreneurs, après l'avoir nommée, en 1992, «l'un des 10 entrepreneurs canadiens de la décennie».


Rejoignez-moi sur Linkedin 


Suivez-moi sur Twitter 


Lisez mes derniers textes 

À propos de ce blogue

La vitrine du détail est le blogue du journaliste Martin Jolicoeur, un mordu de commerce de détail. Sa mission: rendre compte, mettre en perspective et analyser les nouvelles et développements de ce secteur clé de l’économie nord-américaine. À l’occasion, Martin y traite aussi plus largement de commerce électronique, de stratégie, d’image de marque et de consommation.

Martin Jolicoeur