Un Bitcoin pour Noël?

Publié le 21/12/2018 à 11:02

Un Bitcoin pour Noël?

Publié le 21/12/2018 à 11:02

Des bitcoins.

(Photo: 123rf.com)

BLOGUE INVITÉ. Durant la période des Fêtes l'année dernière, le Bitcoin faisait les manchettes. La cryptomonnaie a débuté l'année 2017 à 959$US pour atteindre un sommet de 20 089$US le 17 décembre 2017, soit un rendement de 1,995% pour une capitalisation totale de 336 milliards (G)$US. Selon Google Trends, le Bitcoin a également atteint son pic de popularité pendant la semaine du 17 décembre 2017. Une coïncidence?


La situation a toutefois bien changé depuis. Le 25 novembre dernier, la cryptomonnaie se négociait pour seulement 3 585$US, soit une capitalisation totale de 63G$US pour une baisse sans précédent de 82% par rapport à son sommet. Cette baisse dramatique de 82% est étonnamment similaire à la baisse de 89% des recherches effectuées dans Google sur Bitcoin au cours de la même période. Une autre coïncidence?


Nous ne prétendons pas savoir où s’en va le prix du Bitcoin. Cela étant dit, nous pouvons faire quelques commentaires sur ce qu’il n’a pas été jusqu’à présent.


Tout d'abord, le Bitcoin ne s'est pas révélé être un mécanisme de paiement universel. Aujourd'hui, on ne peut pas entrer dans un café et payer son café au lait directement avec des Bitcoins. Certaines technologies, comme Bitpay, permettent de recharger une carte Visa avec des Bitcoins et de l'utiliser ensuite partout où Visa est approuvée. Par contre, ceci semble davantage être une démonstration de l’omniprésence du réseau de Visa que de Bitcoin. D’ailleurs, le réseau Visa traite environ 4000 transactions par seconde pendant que le Bitcoin avec son réseau blockchain en traite environ 7 par seconde.


Avec des fluctuations extrêmes, le Bitcoin ne s'est pas non plus révélé être une réserve de valeur adéquate. La baisse de 81% ou de 273 milliards $US décrite ci-dessus représente une somme colossale. Pour vous donner une idée, vous auriez pu sélectionner de nombreux actifs canadiens comme une grande banque (RBC), des chemins de fer (CN), une entreprise de télécommunications (Bell) et un détaillant en alimentation (Loblaw) pour le même montant de 223G$US. Tous ses actifs «productifs» affichent une volatilité modérée et sont interchangeables rapidement en dollars canadiens.


Que se passera-t-il si le Bitcoin devient vraiment la prochaine révolution financière avec une adoption mondiale? Comment doit-on positionner son portefeuille par rapport cela? Au risque de paraître comme de vieux radoteurs, nous pensons que la meilleure solution consiste à posséder de bons actifs productifs dotés de bons gestionnaires, et ce à des prix intéressants. Nos ancêtres lointains utilisaient autrefois des coquillages pour échanger des biens et des services et, aujourd'hui, le dollar américain est la monnaie de réserve du monde. Si nous utilisons le Bitcoin ou une autre cryptomonnaie à l’avenir, ce ne sera probablement qu'un moyen d'obtenir des biens et services produits par des entreprises génératrices de richesse.


Patrick Thénière, CIM, Associé Barrage Capital


 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Facebook: la Banque Royale nie les propos du New York Times

Le New York Times soutient que la banque a pu lire, écrire et supprimer des messages d'utilisateurs sur Facebook.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

15/12/2018 | François Pouliot

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.