Réinvestir les dividendes

Publié le 23/01/2013 à 17:17, mis à jour le 23/01/2013 à 20:03

Réinvestir les dividendes

Publié le 23/01/2013 à 17:17, mis à jour le 23/01/2013 à 20:03

© Ruslan Grechka | Dreamstime.com

BLOGUE. 


Une société publique peut récompenser ses actionnaires de plusieurs façons. Elle détient la possibilité de verser un dividende ou de racheter son propre titre sur le marché boursier. De façon plus indirecte, elle peut rechercher la croissance de son titre en réinvestissant judicieusement les profits qu'elle engendre. La plupart des sociétés agissent ainsi en distribuant une partie des profits sous forme de dividendes ou de rachats d'actions. 


Or, un investisseur pourrait décider de dépenser les dividendes au fur et à mesure qu'il les reçoit. Quel en serait l'impact? S'avèrerait-il significatif?


Un blogue (voir le blogue, en anglais) a été rédigé à ce sujet. L'auteur, Joshua Kennon, a décortiqué les données relatives au titre de la société Coca-Cola. Il a utilisé l'année 1962 en tant que point de départ, pour le compte de deux individus fictifs, Thomas et James. Le premier n'a pas réinvesti les dividendes, alors que le second a racheté des actions du titre au prix du marché chaque fois qu'on lui versait le moindre montant. Les deux individus ont consacré la somme de 10 000$ chacun. Toutefois, ce montant correspond à la valeur nominale de 1962. En dollars d'aujourd'hui, cet investissement équivaut à 76 000$. 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

À surveiller: Coca-Cola, lululemon et AGF

27/03/2015 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Coca-Cola, lululemon et AGF? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles ...

Coca-Cola supprime de 1600 à 1800 emplois

08/01/2015 | AFP

Coca-Cola va supprimer 1600 à 1800 emplois dans le cadre de sa plus grande restructuration en près de 15 ans.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Le mythe des titres à petite capitalisation

Édition du 28 Mars 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. En théorie, cette idée a du sens. Les titres des sociétés à petite capitalisation (small caps), plus risqués ...

Budget Québec 2015: l'année des craquements et des bonbons prématurés

26/03/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Ce n'est pas un mauvais budget, mais les bonbons arrivent nettement trop tôt.

Une tempête parmi tant d'autres. Espérons-le

BLOGUE. Les investisseurs réalisent que le dividende du pétrole prendra du temps à agir sur les consommateurs.